Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Association Tankanto

Suite aux visites de terrain, l’association a appuyé les cinq carrés maraichers pour leur permettre d’acheter des graines au tout début de la saison maraichère qui vient de débuter. Sont concernés les villages et les groupements de femmes de Boussoura,  Saré Youssouph, Saré Demba Soukary, et Marakissa.

Les groupements de Boussoura, Sinthiou Boukhoum, Saré Youssouph, Saré Demba Soukary et  Marakissa
Les groupements de Boussoura, Sinthiou Boukhoum, Saré Youssouph, Saré Demba Soukary et  Marakissa
Les groupements de Boussoura, Sinthiou Boukhoum, Saré Youssouph, Saré Demba Soukary et  Marakissa
Les groupements de Boussoura, Sinthiou Boukhoum, Saré Youssouph, Saré Demba Soukary et  Marakissa
Les groupements de Boussoura, Sinthiou Boukhoum, Saré Youssouph, Saré Demba Soukary et  Marakissa

Les groupements de Boussoura, Sinthiou Boukhoum, Saré Youssouph, Saré Demba Soukary et Marakissa

La semaine passée, Issa et Mamadou, ont organisé une séance de formation de trois jours aux techniques maraichères  dans le village de Marakissa, le cinquième et dernier carré maraicher à avoir été créé au sein de la communauté rurale de Tankanto-Escale.

Retournement du terrain, enrichissement du sol, confection des planches avec Mamadou, techniques de semis et les explications d’Issa
Retournement du terrain, enrichissement du sol, confection des planches avec Mamadou, techniques de semis et les explications d’Issa
Retournement du terrain, enrichissement du sol, confection des planches avec Mamadou, techniques de semis et les explications d’Issa
Retournement du terrain, enrichissement du sol, confection des planches avec Mamadou, techniques de semis et les explications d’Issa
Retournement du terrain, enrichissement du sol, confection des planches avec Mamadou, techniques de semis et les explications d’Issa

Retournement du terrain, enrichissement du sol, confection des planches avec Mamadou, techniques de semis et les explications d’Issa

Voir les commentaires

La semaine passée Issa et Mamadou ont accompagné les autorités locales de Tankanto-Escale afin de faire le point sur les cinq  carrés maraichers opérationnels sur la commune avec les représentantes des groupements féminins.

 

Les femmes très occupées dans les rizières n’ont pas encore fini de nettoyer et de désherber toutes les aires de cultures.

 

Lors de ces rencontres les femmes ont sollicité le maire (et le représentant du P2RS) pour que la remise en état des pompes soit effective au plus vite désormais car  le système d’irrigation est défaillant dans 2 périmètres maraichers sur 5 ; Pas de problème en revanche à Sinthiou Bakoum, Saré Youssouph et depuis peu Marakissa même si la maintenance laisse à désirer comme l’ont rappelé les responsables des groupements de femmes.

 

La campagne va pouvoir commencer car  notre association vient d’acheter des graines pour chaque groupement local  de femmes (voir signature de la convention le mois dernier) puisse faire au plus vite les semis avec l'appui de la formation nécessaire.

La délégation en visite dans les carrés maraichers de Boussoura

La délégation en visite dans les carrés maraichers de Boussoura

Youmou Diamanka, présidente du groupement féminin de Saré Youssouph expose à la délégation les problèmes rencontrés.

Youmou Diamanka, présidente du groupement féminin de Saré Youssouph expose à la délégation les problèmes rencontrés.

Le carré maraicher de Saré Demba Soukary en cours de nettoyage avec quelques pastèques de la saison des pluies.

Le carré maraicher de Saré Demba Soukary en cours de nettoyage avec quelques pastèques de la saison des pluies.

Le périmètre de Sinthiou Boukhoum est déjà très opérationnel avec la mise en place quelques planches culturales.

Le périmètre de Sinthiou Boukhoum est déjà très opérationnel avec la mise en place quelques planches culturales.

Voir les commentaires

Dix jeunes hommes ou femmes porteurs de projets ont obtenu en octobre dernier une bourse d’activité de 50000 FCFA pour leur permettre de mener à bien leur projet. Depuis plus de 7 ans ce sont plus de 250 jeunes qui ont bénéficié de cet appui. Le remboursement (actuellement à hauteur de 90%) de ces prêts d’honneur d’une durée d’un an permet d’aider ensuite d’autres jeunes porteurs d’un micro projet de développement économique.

Diénabou Baldé du village de Sinthia Hassana (dans le Diega) a bénéficié de cette aide pour ouvrir un café.

 

Cette année à nouveau, grâce à l’appui de la commission de l’association animée par Yves Bouttier, le comité local  de sélection des projets composé de chefs d’entreprises de la région de Kolda se  réunira dès début janvier pour sélectionner 5 à 7 projets de jeunes désirant créer ou développer leur entreprise. Chaque jeune bénéficiera d’un prêt de 150000 à 250000 FCFA sur  deux années et sera accompagné par un parrain, chef d’entreprise, partenariat mis en place avec la chambre des métiers de Kolda.

Hassana Diega Baldé du village de Temento Sonkel, bénéficiaire l’an dernier,  a pu créer et développer son élevage de poulets malgré la pandémie de COVID19 et être accompagné dans la création de son entreprise par son parrain Mamadou M Daye.

Hassana Diega Baldé du village de Temento Sonkel, bénéficiaire l’an dernier, a pu créer et développer son élevage de poulets malgré la pandémie de COVID19 et être accompagné dans la création de son entreprise par son parrain Mamadou M Daye.

Oumou Baldé du village de Sinthiang Soukel est un exemple parfait de la promotion encouragée par notre association. Il y a 5 ans cette femme a bénéficie d’une formation en alphabétisation pendant deux ans avant de se voir octroyer une bourse d’activité pour amorcer son projet économique. Puis il y a deux ans elle a crée un commerce dans son village grâce à l'accompagnement à la création d'entreprise.

Oumou Baldé (au centre) de Sinthiang Soukel,  bénéficiaire il y a deux ans d'un prêt croissance entreprise et dont l’activité s’est vite développée vient de rembourser par anticipation au mois de novembre les prêts octroyés début 2018.

Oumou Baldé (au centre) de Sinthiang Soukel, bénéficiaire il y a deux ans d'un prêt croissance entreprise et dont l’activité s’est vite développée vient de rembourser par anticipation au mois de novembre les prêts octroyés début 2018.

Voir les commentaires

 

Hébergé par Overblog