Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Association Tankanto

Ce dernier jour pour nous à Tankanto c'est l'heure du bilan et du rangement de la savonnerie.

Issa explique le règlement de la savonnerie.

Sanji désigne Soukary Koté et Coumba Baldé, responsable de la gestion de l'atelier.

 

Pierre fait la distribution des savons fabriqués

 

 


 

Et comme d'habitude à Tankanto tout fini par une danse...
  

Danse finale
Vidéo envoyée par mhivert

Voir les commentaires

Dans le prolongement du travail sur le savon nous accompagnons le projet de l'école primaire sur le projet de teinturerie.

 Pour le directeur de l'école ce projet vise les objectifs suivants:

Former les jeunes à cette technique et particulièrement les filles, et les maintenir à l'école grâce à des approches pratiques;
Permettre à chaque élève de posséder un uniforme équivalent afin d'éviter les différences...
 
Objectif: La teinture et la confection locale de 300 uniformes.  
 

Les enfants suivent avec attention les explications de Papis le teinturier de Tankanto sur ces mélanges d'eau, de colorants et de poudre de séguéné.


Voir les commentaires

Nous effectuons tout d'abord le démoulage et le découpage des savons réalisés ces trois derniers jours.

 

 

Le savon est dur et les femmes semblent apprécier la plaque de découpe.

 

 

 

 

 

Les élèves de l'école primaire qui ont participé à la confection des savons sont aussi mis à contribution.


 

 

La rencontre avec les femmes d'un groupement de fabrication de savons de Kolda nous permet de peaufiner les techniques de fabrication en s'appuyant sur les pratiques locales.

 Filtrage de la farine pour éviter les grumeaux.

Travail sur les proportions...

et essai d'un savon avec de la graisse brute d'arachide.

Extrait du carnet du maître savonnier

Le mélange "à froid"de 2 pots de 2 kg de graisse, 1.2 pot d'eau, 250g de soude, 50g de sel n'a pas donné satisfaction...  Cette huile brute est difficile à travailler mais il faut poursuivre les essais.

 

 

Voir les commentaires

Dans l'après midi nous poursuivons notre travail autour de la fabrication du savon dans une ambiance chaleureuse.

Coumba et Appolo
Vidéo envoyée par mhivert
 

 

Les techniques s'améliorent au fil des heures.

 

 

 

 

 

Extrait du carnet du maître savonnier

Composition du savon réalisé ce jour: 4 litres d'huile, 1Kg de farine, 8 litres d'eau, 650g de soude, 120g d'argile rouge, 4 flacons de parfum au géranium. 

 

 

Avant le départ de Philippe et Guy nous faisons une petite photo de famille.

 


 

Voir les commentaires

Aujourd'hui une nouvelle réunion avec les femmes de Tankanto est organisée. Celle-ci est centrée sur la mise en place d'une banque de micro crédit.

 


 

   

La réunion de travail permet à Issa d'expliquer aux femmes l'objet et le fonctionnement de la banque de micro crédit.

 

 

Les éléments de contexte et les objectifs du projet :

A la fin de la période sèche et le début de l’hivernage les femmes manquent souvent de fonds financiers pour concrétiser des projets, mise en place de cultures maraîchères, réalisation de mini ateliers de transformation. Faute de fonds en fin de période d’hivernage elles ne peuvent pas mettre en place des jardins maraîchers, acheter des graines ou des intrants, mettre en place des ateliers de transformation… Afin de développer une activité entre la période de mise en place des cultures et le moment de la récolte, une ligne de crédit leur sera ouverte.

  

 

 

 

 

 

 

 

Michel remet à Sanji et Maïnouma (actuelle et ancienne présidente) une somme d'argent pour le capital de départ de la banque.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les femmes de Tankanto ont pu bénéficier d’un capital de départ de 600000 F CFA dont 100000 F CFA à taux 0 pour le projet savon.

 

 

 

 

  

 

 

Sous les yeux d'Issa, Sanji signe le protocole d'accord.


 

 

Voir les commentaires

Une pause d'une journée autour de la fabrication du savon nous a permis de faire le point sur les projets antérieurs en particulier le jardin potager de l'école primaire de Tankanto.


 

 

 

Aprés la reception,la matinée est consacré à une réunion de travail sur le bilan et le devenir du jardin. 

 

 

Nous apportons des nouvelles de leur correspondants de l'école Jean Rostand de St Philbert et expliquons comment eux aussi ils sont mobilisés autour du projet de savonnerie.

 

Des graines de légumes ont été apportées pour l'école et les membres des associations de la MFR.

 

 

 

La réunion de travail qui suit est tendue. Le jardin a été laissé à l'abandon pendant 3 mois avec la coupure scolaire faute d'une mobilisation de l'ensemble des acteurs. Il est convenu alors que chaque responsable local signerai une charte présisant le rôle de chacun dans ce projet.

 

 

Le Protocole d'accord

Signé par l'ensemble des partenaires, celui-ci vise à préciser le rôle de chacun pour assurer une continuité autour du jardin potager de l'école. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pendant deux jours, Guy et Philippe vont accompagner les acteurs locaux et les élèves dans la remise en état du jardin.

 

 

Consolidation de la clôture, préparation du sol, semis, couverture des graines; Philippe et Denis font également preuve de pédagogie devant de nombreux élèves.

Les responsables de la mise en oeuvre du jardin. Abdoulaye Malong Sagna pour l'école, Alassane Diaw, le vice président du conseil Rural et Issa Mané.

 

 

 


 

 

Voir les commentaires

Durant toute la semaine à Tankanto, nous avons travaillé avec les femmes autour de la création d'une mini savonnerie artisanale.
 
  
 
 
 
 
 
Délaissant les travaux des champs et les rizières les femmes de l'association féminine, sous l'impulsion de Sanji Mané, sa présidente, suivront la formation durant cinq jours.
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 

Les deux premiers jours, ces dimanche et 19 et 20 novembre lundi ont été d'abord orientés autour des échanges de pratique.
 
Les femmes de Tankanto nous ont d'abord montré leur technique de fabrication.
 
 
La délégation accompagnée d'Issa a d'abord fait quelques achats de consommables, soude et huile de palme, sur le marché de Kolda.
 
 
 
Les étapes de la fabrication "dite " technique à chaud.
 
 
 
 
 
 
D'abord les femmes font chauffer l'huile de palme, puis on attend que l'huile passe puis à puis au "blanc".

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

On vérifie la couleur avec un papier blanc.

 

 

 

 

La farine est diluée dans de l'eau.

 

 

 

 

 

  

Lilia Traoré, l'une des deux savonnières de Tankanto effectue le mélange d'eau et de soude. 

 

 

 

Pierre, notre maître savonnier, note la composition du savon sous la dictée de Coumba Kandé, l'autre savonnière de Tankanto. 

 

 

Extrait du carnet du maître savonnier

Composition du savon: pour 2 litres d'huile, les femmes diluent 500g de farine dans 1,5 litre d'eau et utilisent 6 litres d'eau pour diluer 400g de soude. Elles y ajoutent 35g d' Omo (lessive). 

 

 

 

Après refroidissement le mélange de l'huile est versé dans la solution de soude puis brassé pendant dix minutes, on ajoute ensuite la farine diluée puis quelques minutes après la farine. Le mélange se consolide après 15 minutes de brassage.

 

 

 

Et voilà le travail


 

 

 

 

 

 

 

 Ce lundi 20 novembre le savon est partiellement durci et le moulage peut s'effectuer.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le moulage se fait à la main, et les femmes confectionnent des boules de savon de différents calibres.
 
 
 
 

Extrait du carnet du maître savonnier

Le savon est vendu sur le marché local de la communauté rurale de 50F CFA et jusqu'à 350F CFA la boule de savon de 125g. 

 

 

 

Ensuite nous appliquons la méthode de fabrication "dite " technique à froid

 

Nous appliquons avec méthode la technique qui a réussit en France avec un mélange de 4kg d'huile de palme, 534g de soude, de l'argile rouge pour colorer, 1.4l de d'eau et un peu de citronelle...

 

 

 

 

 

Pas de chance le savon prend immédiatement, le mélange soude et huile se fait difficilement, provoque des grumeaux, et la mise en moule sous la conduite de Philippe est difficile.

         Et voilà le travail, un peu décevant...


 

  

 

Pour le 3ème savon nous décidons ensemble de faire un compromis entre les deux techniques.

 

L'huile de palme est nouveau chauffée à blanc, puis mélangée à la soude diluée. Nous y introduisons de l'argile verte en plus de la farine pour colorer le savon...

 

  

 ...puis quand le mélange s'épaissit plusieurs doses de parfum concentré de menthe y sont ajoutées.

Extrait du carnet du maître savonnier

Composition du savon: pour 4 litres d'huile, les femmes diluent 500g de farine dans 1,5 litre d'eau et utilisent 6 litres d'eau pour diluer 400g de soude. Elles y ajoutent 35g d' Omo (lessive). 

 

 

 

 

 

 

 

Les 9 Kg sont brassés pendant pendant un quart d'heure avec la méthode traditionnelle ou utilisant le mélangeur mécanique amené de France.

 

 

    

 

L'appareil est vite adopté par les femmes...

 

...et "appolo", la griote de l'association.

 


 

 

Issa explique ensuite l'importance du moulage et du chemisage des moules.

 

Le savon désormais doit progressivement se durcir progressivement pendant 24h avant démoulage.

 
 
 
 
Extrait du carnet du maître savonnier
Le résultat semble satisfaisant. Les femmes ont visiblement apprécié cette séance de travail de l'après midi pour laquelle on est parti de leur connaissance et leur pratique.
 

  


 

 

Voir les commentaires

Aujourd'hui, Alain est intervenu auprès des élèves de l'école Jean Rostand pour présenter le projet de la mise en place d'une savonnerie à Tankanto. 
 
 
 
Alain a montré aux élèves de CM2 de la classe de Bernard les étapes de la  fabrication de savon .
 
 
 
 
 
 
 
Puis les élèves de Cm2, à leur tour ont expliqué aux différentes classes comment on fabrique le savon...
 
 
 
 
comment vivent les jeunes de Tankanto vivent à partir d'un montage vidéo...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
comment les élèves de Tankanto vont être associés au projet et l'importance du savon et de l'hygiène pour éviter les maladies...et comment chacun peut apporter une petite contribution au projet.
 
 
 
 
 
 
 
 

                                                                      "Oh qu'il sent bon ce savon parfumé à la citronelle" 

 
 
 
 
 
Le mot de l'équipe pédagogique de l'école Jean Rostand
 

INFO PARENTS.

 Ce  Jeudi 9 novembre l’association Tankanto partenaire de l’école, vient nous présenter le projet   de 2006 à 2008. Il s’agit d’aider à la mise en place d’ un atelier de fabrication de savon. Ce produit est précieux en Afrique et cher pour les familles. Il permet de lutter contre la transmission des maladies.   L’association va informer les enfants sur l’hygiène et la vie d’un élève au Sénégal. Une collecte est organisée au sein de l’école pour aider à l’achat de graines pour le jardin et de la citronnelle pour les savons afin d’éloigner les moustiques qui transmettent le paludisme.   

 
 

 

 

Voir les commentaires

Ce week-end à nouveau, quelques jours avant notre départ pour le Sénégal nous avons effectué un nouvel essai du mélangeur à savon qui n'avait pas donné complètement satisfaction lors de notre réunion du 15 octobre.
 
Pierre a la manivelle du prototype... puis comme le mélange tarde à prendre une bonne consistance le travail est fini au mixeur.

Le système n'ayant pas apporté satisfaction il faut modifer le système de mélange. Patrick Legeay nous propose d'y adjoindre une hélice de mélangeur à peinture. 

 


 

 

Dimanche, le savon fabriqué la veille est démoulé par les bons soins de Pierre, d'Ernest et Henri, puis découpé par Michel.

 

Ensuite, notre voisin, Michel Guilbaud bricoleur de génie, en un tour de main modifie le système et soude sur le socle du prototype une hélice de mélangeur à peinture. 

 

Nouvel essai de mélange d'huile et de soude finement proportionné... et au bout d'une demi heure de tournage de manivelle, la "mixture" prend enfin.

Nous allons pouvoir emmener l’engin à Tankanto ! 

 

Merci à tous les acteurs qui ont participé au succès de cette opération. 

 


 

 

 

Voir les commentaires

 

Hébergé par Overblog