Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Association Tankanto

Pour nous remercier, à la fin de notre séjour, les jeunes de Tankanto ont tenu, avec l’accord des sages du village, à nous présenter le Kakourang…


undefined



"Le «kankourang» est un être surnaturel et la représentation d’un rituel qui marque le passage pour les hommes le passage de l'enfance à l'age adulte.
Sa fierté est de protéger les circoncis tout au long de leur séjour de quinze à quarante cinq jours dans le bois sacré. Habillé de fibres faits d’écorces d’arbres et deux coupe-coupe dans les deux mains, cet être mythique, gardien des traditions, est très redouté des femmes et des enfants".
 



Kankourang
Vidéo envoyée par mhivert

 

Voir les commentaires

Le jardin potager de l'école

L’école primaire gère toujours le jardin potager et y cultive les spéculations suivantes ; gombo, salade, tomate, oseille, oignon, radis...
 
L’ensemble des classes participe aux travaux avec l’appui d’Alassane DIAW, le vice président du Conseil Rural et le groupement féminin.
 
Outre l’amélioration de la cantine les ventes de légumes ont permis de générer un bénéfice de 13000 F CFA qui a permis d’acheter des sachets de graines et du carburant, de réparer les râteaux. Des arrosoirs ont été achetés à l’occasion de notre visite.

Tankanto-f-v-08-Pierre-287-copie-1.jpg
En visite, dans le jardin, où la clôture à nouveau doit être consolidée.  




La confection des tenues des enfants
 
Pour le projet Batik et la confection des chemises des enfants, la teinturerie du tissu a été réalisée pour un budget de 204000 F CFA. 70 chemises ont été ensuite réalisées par les tailleurs. Reste encore 230 tenues à finaliser. Pour mémoire l’association a participé à hauteur de 200000 F CFA de ce projet dont le budget était de 300000 F CFA.

Tankanto-f-v.-08-Michel-170.jpg
Une partie des élèves avec les tenues.



Avec la remise en état du château d'eau, celle ci arrive désormais à l'école et les enfants vont pouvoir suivre la recommandation faite par l'ONG espagnole qui a construit les latrines.

Pierre-et-savon.jpg

Voir les commentaires

Les femmes de Tankanto gèrent au mieux le fond de crédit mis à leur disposition. 


Les 268 femmes réunies en association bénéficient actuellement d’un capital de 1500000F CFA. Moyennant une cotisation de 1000F CFA à l’année, chaque femme peut obtenir un prêt de 5000F à 15000F CFA par campagne de crédit de 3 à 6 mois. Le taux d’intérêt pratiqué est de 1% par mois.
 
Le remboursement du capital et des intérêts se fait à terme échu (même date pour tous). Au moment de ce remboursement, les femmes peuvent souscrire de nouveaux prêts. Le capital est ainsi tournant et ne va pas en banque. Les bénéfices servent de caisse d’aide et de soutien.
 
L’octroi de micro crédit permet pour les femmes de développer des projets en élevage, maraîchage, petit commerce, poterie...Voici quelques témoignages des femmes


 
Penda-Diaw.jpg
Penda Diaw

Grâce à un prêt de 10000F CFA, j’ai pu acheté 10 poulets et débuté un petit élevage que je nourris avec du son, du mil et du riz cultivés sur place. J’ai vendu des oeufs et des poussins en janvier, j’ai rendu mon prêt et j’ai fait un bénéfice de 1500F F CFA pour l’instant.
 
 



Mamar--Diallo.jpg


Mamaré Diollo

Je fais du petit commerce dans mon village. J’achète tous les jeudis au marché de Saré Yoba des choses dont tout le monde a besoin dans le village (thé, sucre, sel, bonbons…) et je vends tout sur place. Mes 10000F CFA d’emprunt réalisés en avril 2008 et rendus en janvier m’ont rapporté 1500F CFA.
 
 
Sangui Mankou 

undefined

Depuis 3 ans je fais de la poterie en saison sèche quand les activités agricoles sont terminées. J’ai fait un emprunt de 7500F CFA pour acheter du matériel. Avec un mélange de terre argileuse de rizière je fais 5 à 6 grandes poteries par jour que je vends de 1000 à 1500 F CFA au marché.

 undefined




Maïmouna Baldé
J’ai fait trois emprunts de 11000F CFA à la suite pour faire de l’élevage de chèvres et de moutons. Je garde les chèvres pour la reproduction et le lait. Après 7 mois d’engraissement je vends les béliers ou boucs en particulier au moment de la Tabaski.
 

 
undefined







Sangui Mané
Je pratique du maraîchage toute l’année que je vends au village ou au marché. Pour cultiver de la tomate, du gombo, du piment, de l’oseille, j’achète mes semences au mois d’avril grâce à un emprunt de 12000 F CFA que j’ai pu rembourser en janvier.









Gnima Mandiang
undefined
Dans notre village, nous, la communauté des femmes mandingue, on a voulu créer un champ collectif maraicher qui a bénéficié d’un emprunt permettant d’acheter des semences et des piquets. 45 femmes travaillent dans ce champ, et selon un règlement on s’occupe à tour de rôle de l’ensemble des tâches de fertilisation, semis, arrosage, désherbage, récolte…
Le fruit des ventes nous permet  au bout de 2 ans d’avoir un capital de 45000F CFA.


voir album PhotosFlipview.gif

Les femmes et le micro crédit
 

Voir les commentaires

Dominique, Françoise et Colette ont travaillé en étroite collaboration avec les acteurs locaux de la santé et en particulier le comité de santé et l'infirmière.

Dans un premier temps la rencontre avec le directeur de l'hopital de Kolda (représentant de l' éducation à la santé) et le médecin chef du centre de santé du district de Kolda a permis de  consolider nos relations.  Un travail approfondi a été réalisé avec l'infirmière et les membres du comité de santé, les relais santé, pour améliorer la gestion de la case de santé de Tankanto. 

Une équipe dynamique et déterminée est désormais opérationnelle.  

sant-.jpgsant-2.jpg

Réunion de travail avec Yaya Baldé et A Sagna et les 4 infirmières ensemble. 



Avec souvent peu de moyens les relais santé font un travail remarquable, comme Adama Baldé dans son grand village de Tankanto Maoundé où notre délégation a été reçue dans l'allégresse. 

sant-1.jpg
A la fin du séjour nous avons signé un protocole le protocole d'accord suivant. Pour faciliter l'information sur la prévention santé dans les villages éloignés de la case de santé de Tankanto nous avons acheté 3 vélos et 40 chaises. Par ailleurs a été remis au comité de santé, pour une période de mars à décembre 2008, une enveloppe de 108 000 CFA pour rémunérer les missions des relais santé qui sont jusqu'à aujourd'hui bénévoles.
 
sant-3.jpg




Yaya, le président du comité de santé avec un des vélos... 









Tankanto-f-v-08-Pierre2-035-copie-1.jpg



























...et les professionnels de la santé réunis
 



voir album PhotosFlipview.gif

La case de santé

Voir les commentaires

Pierre et Michel ont travaillé durant leur séjour à la remise en état du château d’eau de Tankanto en arrêt depuis plusieurs années.


 
Une rencontre avec Diamba Diatta, président du comité de gestion de l’eau a permis de faire le point sur l’historique de la création du forage en 2000, de l’arrêt de son fonctionnement quelques après sa mise en route faute de financement du carburant et des frais de maintenance.

undefined

Diamba Diatta, président du comité de gestion de l’eau
 

















Une première expertise, avec Yaya Souané, responsable de l’hydraulique à Kolda, a permis de voir que le château d’eau était en parfait état de fonctionnement. Mamadou Sané, conducteur a permis de remettre la pompe en état de marche. 



Tankanto-f-v.-08-forage071.jpg




Mamadou Sané
 
















Le démarrage du château d’eau a permis d’alimenter les 6 bornes fontaines dans le village dont celles de l’école primaire et de la case de santé qui n’avait pas d’accès direct à l’eau potable…

Tankanto-f-v.-08-forage03.jpgTankanto-f-v.-08-forage13.jpg













Une borne du village avant réparation... et la joie  des enfants de l'école après la mise en service de l'eau.
 
 


A la fin de notre séjour, après plusieurs de palabres, nous avons signé un protocole d’accord précisant le rôle et l’effort de chacun: 

*L’association Tankanto Machecoul s’engage à prendre en charge les frais de remise en état du château d’eau soit 266000F CFA et la maintenance et l’entretien pour 300000F CFA de mars à décembre 2008;

*De son côté le chef de village, Kalidou Diop, s’est engagé à collecter 500F CFA auprès de chaque famille permettant ainsi de réunir une somme de 270000F CFA de mars à décembre 2008;

*Le comité de gestion de l’eau s’est engagé à trouver des alternatives (champ collectif par exemple) pour qu’en 2009 la contribution de l’association Tankanto Machecoul diminue de 100000F CFA;

*De son côté le conseil rural, a accepté du bout des lèvres, à participer aux frais d’extension du réseau d’eau.

PCR.jpg

r-union-PCR.jpg

Aboulaye Wandianga, le président du conseil rural (à droite) et les reponsables locaux durant la réunion.

 

 voir album PhotosFlipview.gif


Le forage de Tankanto

Voir les commentaires

Françoise, Dominique, Colette, Pierre et Michel sont revenus satisfaits de leur mission d’une semaine au Sénégal.
 
 

A Tankanto, tour à tour, nous avons pu avec nos partenaires sur place :

*Faire le bilan des opérations précédentes, en particulier autour du micro crédit et du jardin potager de l’école primaire ;

*Remettre en état de marche le château d’eau et en assurer son fonctionnement pour cette année ;

*Travailler avec le comité de santé à l’amélioration du dispensaire et les moyens de prévention de la santé.  

 
Nous vous ferons l’écho dans les jours prochains du travail réalisé.




Tankanto-f-v.-08-Michel-280.jpg

















La délégation sur la route du retour, à Ziguinchor, 
avec un ami de l'association Abdoulaye Sagna.

Voir les commentaires

 

Hébergé par Overblog