Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'association

Depuis plus de dix ans, l’association TANKANTO, composé d’une vingtaine de bénévoles des Pays de la Loire, soutient les projets de développement la communauté villageoise de Tankanto Escale au Sénégal. Nous avons travaillé ensemble sur de nombreux projets, programme d’alphabétisation, développement de jardins maraîchers pour les femmes, création d’une pépinière villageoise, amélioration des techniques apicoles, rénovation de la miellerie, mise en place d’un jardin potager à l’école primaire, réhabilitation du dispensaire, création d’une savonnerie artisanale…
L’ensemble de ces réalisations a donné lieu à de nombreux échanges en France et au Sénégal qui nous ont permis de nous enrichir mutuellement.    

Recherche

Situation de Tankanto

Tankanto Escale se trouve au sud du Sénégal en Haute Casamance à proximité de Kolda.
carte-casamance.JPG 

Léopold Sédar Senghor

Que survienne le voyageur porteur d’autres connaissances, d’autres expériences, ayant sur le monde visible ou invisible d’autres conceptions, d’autres avis, d’autres options, et voici que s’engage peut être le dialogue, que s’amorce une découverte mutuelle où le riche n’est pas nécessairement l’étranger, mais où les deux faces de la curiosité se rencontrent non pour un défi, mais pour un complément".

 

Catégories

8 novembre 2014 6 08 /11 /novembre /2014 14:04

Mardi 4 novembre

 

 

Comme nous l'avons dit précedemment aujourd’hui, c’est férié  ce qui n’était pas prévu dans le programme ! C’est le nouvel an dans le calendrier musulman :fête Tamkharit donc tout s’arrête sauf l’agriculture donc Liliane, Elise et Claudine vont « aider sous 35/38°» les femmes dans les rizières.

 

Pendant ce temps, Pierre est resté aux 6 jarres pour affiner le projet FSD.

 

Les femmes du village de Tankanto Maoundé nous ont accueillies et dirigées vers la  rizière. Avec quelques explications, nous avons coupé les brins mûrs entraînés par les chants de la griotte. Des parcelles ont été plantées trop tard et ne donneront pas de récoltes.

 

 

A la récolte du riz

A la récolte du riz

Liliane, Claudine et Elise au milieu des femmes

Liliane, Claudine et Elise au milieu des femmes

 

Après la cueillette, Issa nous a proposé d’échanger avec les femmes sur leur vie quotidienne. Sans tabous, elles ont répondu à nos multiples questions sur leur place au sein de la famille et leur rôle en fonction de leur rang en présence de l’Imam qui est lui-même relais de santé. Par exemple, la 1ère femme prépare le petit déjeuner, la 2ème le repas du midi et la 3ème le repas du soir. Les enfants sont initiés très tôt dans les tâches ménagères.Les jeunes filles sont initiées par leur mère.

 

 

Ne pas avoir d’enfants n’est pas concevable dans la culture africaine. L’enfant est un don de Dieu. Si une femme ne peut avoir d’enfants,  un enfant lui est confié.  Les femmes accouchent à la maternité qu’elles apprécient sans leur mari. C’est une obligation pour avoir rapidement un extrait de naissance. Elles doivent attendre 40 jours après la naissance pour reprendre les tâches ménagères.

 

 

Tous les parents souhaitent que leurs enfants réussissent à l’école mais certains l’abandonnent par manque de moyens. Les collégiens rechignent d’aller à pied au collège. On note dans ce village, une représentante du conseil municipal et 3 bourses d’entreprendre  pour des hommes, une femme vient de déposer une demande pour de l’élevage.

 

 

Avant de déjeuner à la Maison Familiale, nous sommes allés à Saré Bocar visiter un champ de pastèques et des arachides déjà récoltées en tas en train de sécher.

 

Suite de la mission à Tankanto
Issa et Sangui, la présidente à ses côtés

Issa et Sangui, la présidente à ses côtés

Mercredi 5 novembre

 

 

Départ à 9 h 30 pour visiter le centre de ressources.  Nous constatons que la  maison communautaire a changé de visage : extérieur débroussaillé, salles balayées, toilettes nettoyées. Mais toujours pas d’électricité au centre de ressources !De ce fait, des postes informatiques ont été mis en sécurité. Toutefois, la bibliothèque fonctionne, de nombreux livres sont empruntés sous la responsabilité d’Abdoulaye SAGNA et d’Ousmane DIARISSOU.

 

 

L’association est d’accord pour poursuite son soutien au centre de ressources à condition de :         

  • remettre l’électricité,
  • entretenir le local,
  • donner l’accès à tous : scolaires et autres.

 

 

Par ailleurs, un employé d’Etat Civil est présent en permanence pour remettre de l’ordre. Il dit manquer de moyens pour acheter des registres.

Elise fait un règlage informatique avec Issa et Mamadou

Elise fait un règlage informatique avec Issa et Mamadou

Une grosse journée de visites dans les villages ayant bénéficié des dernières bourses à entreprendre nous attend. Sur les 31 bourses octroyées, nous avons rencontré 16 jeunes de la zone de Diéga. Les habitants de  cette zone, bien que faisant partie de la communauté rurale de Tankanto Escale, n’adhéraient pas à la M Maison Familiale. C’est pourquoi, ils n’avaient pas  bénéficié des précédentes actions.

Jeune femme avec ses animaux achetés suite au projet à Médina Sambel

Jeune femme avec ses animaux achetés suite au projet à Médina Sambel

Déjeuner à 17 h 15 à la MFR. Nous profitons de ce moment pour appeler M. Paul Bier de l’Ambassade pour connaître le résultat de la demande de la subvention FSD. Le dossier est en très bonne voie avec cependant deux informations complémentaires à apporter.

 

Jeudi 6 novembre

 

Rencontre avec M. AW, responsable du Crédit Mutuel

 

M. Aw laisse ouvert la possibilité d’ouvrir des prêts à taux préférentiels pour les jeunes à condition d’abandonner les intérêts produits des comptes de l’association. Il est prêt à venir sur le terrain accompagner les jeunes qui envisagent d’emprunter.

Pierre et Issa avec M. Aw

Pierre et Issa avec M. Aw

Visite de courtoisie auprès du sous-préfet de Dioulacolon

Visite de courtoisie auprès du sous-préfet de Dioulacolon

A suivre

 

Elise, Liliane, Claudine et Pierre

 

Repost 0
Published by Michel Hivert
commenter cet article
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 18:44

Samedi

 

Départ de Dakar pour Tambacounda

 

Les premiers jours de la mission à Tankanto

Dimanche

 

Après la loooongue route de Tambacounda en réparation sous financement d’un projet Américain…….         Nous sommes arrivés l’après midi aux 6 Jarres, nous avons commencé à travailler avec Issa et Mamadou sur les grandes lignes du projet FSD. Ce sera le cœur de cette mission pour arriver à décliner concrètement cette action sur 2015 et 2016. Bien sur il nous faut attendre demain le 5/11 pour avoir la réponse de l’Ambassade par Paul Bier suite au départ d’Hélène Julien.

Séance de travail avec Issa et Mamadou

Séance de travail avec Issa et Mamadou

Lundi

 

Le traditionnel temps d’ouverture nous est apparu très intéressant et très serein avec la présence d’Abdoulaye Sow le nouveau maire de la Communauté rurale et ses conseillers et conseillères municipales (car la parité H/F était de mise aux dernières élections), le chef du village, les jeunes, les femmes, les anciens, griottes et notabilités souhaitent le bonjour à tous!

L'assemblée réunie sous le manguier

L'assemblée réunie sous le manguier

Nous avons présenté le projet FSD/ Femmes dans ces grandes lignes et sommes revenus, pour expliquer la démarche de continuité et insister sur le travail durable et conséquent de Issa et Mamadou, sur les programmes anciens Equipements matériels, Bourses d’entreprendre pour les jeunes et Centre de ressources. Sur ce dernier sujet, Mr le Maire s’est engagé à ce que l’électricité revienne vers le 15 novembre si la SENELEC est disponible, il dit que sur ce plan comme sur d’autres, il a trouvé une situation déplorable ; il a déjà dénoncé les contrats précédents.

A. Sow, nouveau maire de Tankanto

A. Sow, nouveau maire de Tankanto

Nous sommes allés au Centre de Santé rencontrer l’Infirmier A. Baldé qui fait un travail important pour la vitalité de ce centre et le bénéfice de la population. Nous avons évoqué Ebola bien sûr pour lequel le gouvernement a pris de mesure de prévention (le lavage/désinfection des mains se fait d’ailleurs à l’entrée des lieux publics, les 6 jarres, le restaurant le couloir…prise de température à l’aéroport…). Il nous a parlé d’un traitement chimio-préventif du paludisme pour les jeunes qui a été essayé cette année et très efficace en trois prises dont une au dispensaire. Il y a maintenant 16 relais santé pour 3 à son arrivée et 6 matrones pour 2 « vielles matrones » en 2009 et en plus depuis cette année un assistant infirmier avec qui il peut faire une permanence /24h.

A. Baldé, chef du poste de santé entouré de relais santé

A. Baldé, chef du poste de santé entouré de relais santé

Mardi

 

Aujourd’hui c’est férié  ce qui n’était pas prévu dans notre programme! c’est le nouvel an dans le calendrier Musulman ; la fête Tamkharit donc tout s’arrête sauf l’agriculture donc les femmes de la mission vont « aider sous 35/38°» les femmes dans les rizières et au maraichages (photos à venir !) Demain, visite des projets bourses jeunes sur la zone de Talto.

 

Donc tout va bien ici même si  le temps nous est compté. La priorité que nous nous donnons c’est d’élaborer le fonctionnement/ contenu/ budget  du FSD avec Issa et Mamadou et de négocier avec le Crédit Mutuel sur les prêts d’investissements pour le jeunes. Le Sous préfet ne sera bien sûr pas oublié.

 

A très bientôt

 

Liliane, Elise, Claudine, Pierre

Les premiers jours de la mission à Tankanto
Repost 0
Published by Michel Hivert - dans En direct de Tankanto
commenter cet article
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 15:17

Les chorales Lac Mélodie de St Philbert de Grand Lieu et Divate Mélodie de St Julien de Concelles vous invitent au concert qu’elles donneront le dimanche 16 novembre à 15 h en l’église de Machecoul au profit de l’association TANKANTO - MACHECOUL (ci-joint affiche) afin de financer des projets (alphabétisation, formation et création d’activités) auprès des jeunes femmes du village.

En espérant vous accueillir nombreux !

Lac Mélodie

Lac Mélodie

Divate Mélodie

Divate Mélodie

Repost 0
Published by Michel Hivert - dans Vie de l'association
commenter cet article
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 19:44

En ce mois de septembre, notre association se mobilise sur la finalisation du dossier Fonds social de développement qui sera déposé à la fin du mois de ce mois de septembre par l’association féminine de la Maison Familiale Rurale de TANKANTO-ESCALE et Sandji Mané, sa présidente.

L’équipe projet composée de Françoise, Liliane, Claudine et David ont rédigé ce projet intitulé « Programme de soutien à la création d’activité, à l’alphabétisation et à la formation professionnelle des femmes, actrices du développement, en Haute Casamance ».

Hélène JULIEN du Pôle de la Coopération Non Gouvernementale de l’ambassade de France au Sénégal à Ziguinchor nous apporté son soutien et son expertise. Avec l’appui de Damien et d’Issa nous finalisons actuellement ce dossier avec les annexes attendues.

Le groupe de travail avec Liliane et Claudine planche sur le dossier FSD la semaine passée.

Le groupe de travail avec Liliane et Claudine planche sur le dossier FSD la semaine passée.

Repost 0
Published by Michel Hivert - dans Vie de l'association
commenter cet article
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 13:13

Abdoulaye Sow de l’APR, élu maire de Tankanto Escale

Par Ismaïla MANSALY  

 

Le nouveau maire de la commune de Tankanto Escale dans le département de Kolda vient d’être installé. Il s’agit d’Abdoulaye Sow, responsable politique de l’APR. Lors du vote, l’édile a eu 34 voix contre 8 voix et 4 voix pour ses adversaires Souleymane Sow et Samara Konté. Le premier magistrat de Tankanto Escale est un enseignant de formation et surveillant au collège de Tankanto Escale, il est âgé de 37 ans. Dans sa première allocution prononcée à l’occasion de son installation, le nouveau maire estime que « tout est priorité dans la collectivité de Tankanto Escale ». Cependant, il promet de s’attaquer tout de suite  à l’Etat civil. A l’en croire, « de faux extraits de naissance sont encore malheureusement entre les mains des citoyens de cette commune ». Abdoulaye Sow de poursuivre que l’électrification et l’allègement des travaux des femmes figurent parmi les préoccupations majeures de sa commune.

 

Article de Koldanews sur le nouveau maire de Tankanto
Repost 0
Published by Michel Hivert
commenter cet article
2 août 2014 6 02 /08 /août /2014 08:23

Un lendemain de Korité pluvieux à Kolda le 30 juillet dernier. Heureusement car la pluie se faisait attendre dans le Fouladou et inquiétaient les producteurs qui vont pouvoir reprendre le chemin des champs. Quelques jours avant, la commission de sélection de nouveaux prêts s’est réunie le 26 juillet 2014.


 

Cette commission a validé 31 bourses d’entreprendre soit 15 projets de campagne et 16 projetsd'investissements qui, comme nous l’avons souhaité, doivent à terme devenir majoritaires. Autre élément de satisfaction les projets des jeunes s’étendent maintenant à l’ensemble de la zone de la communauté rurale (mairie) Talto et Saré Yoba Diéga, proche de la Guinée Bissau.


21-10-13-Tankanto--25-.JPGLe projet d'investissement d'un jeune boulanger validé l'an dernier.


 

Issa et Mamoudou se font pédagogues auprès de l’ensemble des jeunes, relayés par les responsables locaux, pour persuader les bénéficiaires de bourses d’entreprendre de respecter les délais de remboursement pour ne pas retarder les futurs prêts.

Pour les jeunes qui ont entièrement remboursé leur prêt et qui voudraient avoir un autre financement, Issa et Mamoudou leur conseillent en cas de besoin de s’adresser au Crédit Mutuel de Kolda, partenaire du projet, pour y ouvrir un compte. Dans cette optique nous allons travailler en 2015 à ce que ces jeunes entrepreneurs bénéficient par cette banque de micro crédit de prêts à taux préférentiel.


SAM 0719

Mamoudou et Issa

 

Issa nous rapporte dans son précédent rapport un autre sujet d’inquiétude local :

« La fièvre hémorragique d’ébola sévit en Guinée Conakry, et nous partageons avec ce pays une frontière qui est poreuse. Les autorités sanitaires sont sur le qui-vive et demandent aux populations d’être très vigilantes. L’existence de marchés hebdomadaires accentue les risques, puisque tous ces pays limitrophes du Sénégal se retrouvent dans ces mêmes lieux d’échanges

Tous ces messages de sensibilisation sont relayés par les radios locales, mais aussi les infirmiers jouent leur partition pour éviter cette maladie en veillant surtout à la propreté des mains et à l’alimentation.

Nous participons à notre manière à cette sensibilisation dans tous les villages où nous passons ».

Repost 0
Published by Michel Hivert - dans En direct de Tankanto
commenter cet article
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 12:35

Abdoulaye Sow a été finalement élu maire de Tankanto.


Comme nous le rapporte Issa « la jeunesse a remporté un combat par la force des urnes et on attend la composition définitive du bureau où Monsieur Sagna de l'école de Tankanto souhaite figurer ».


 C’est plutôt une bonne nouvelle pour notre association pour lequel A. Sow a toujours été un véritable partenaire de nos projets.

 

A-Sow.JPG

Abdoulaye Sow lors de la signature de la convention en février 2011 sur la bourse d’entreprendre jeunes.

 

Cette élection du maire s’inscrit dans l’acte III de la décentralisation au Sénégal. Celui-ci permet de désigner les conseillers municipaux et départementaux dans 602 collectivités locales, qui élisent à leur tour les maires et les présidents de départements. Les collectivités locales (transformation des communautés rurales en communes de plein exercice avec des maires et un renforcement des délégations). Les communes gèrent notamment le domaine foncier, les ressources naturelles, l'éducation, la jeunesse et la culture.

 

Repost 0
Published by Michel Hivert - dans En direct de Tankanto
commenter cet article
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 19:00

Le dimanche 22 juin dernier le CA de l'association Tankanto a été accueilli chez Yves à La Guierche dans la Sarthe.

 


 

Nous avons en début de réunion eu une pensée pour Guy dont la fille, journaliste photographe, a été assassinée en Centrafrique le mois dernier.

 

Guy nous a transmis le message suivant : « Merci de l’amical soutien de l'ensemble des membres de l'association Tankanto-Machecoul. Camille a perdu la vie en dénonçant les populations victimes des guerres et conflits pas ou peu médiatisés. Elle n'était pas photographe-reporter de guerre, elle s'intéressait avant tout aux personnes qui souffraient dans ces pays en proie à la désolation… Ses photos étaient des témoignages pleins d'humanité. Mon implication passée au sein de l'association l'avait interpellée et j'étais fière qu'à sa manière, avec sa personnalité, nos actions communes soient relayées, d'autant plus que ses compétences professionnelles étaient reconnues par ses pairs par le prestigieux prix du Photograph of the year ».


Camille-Lepage.jpgCamille

 

Yves nous a ensuite fait partager la lettre d’Issa envoyée pour remercier les donateurs ligériens de leur mécénat.


Philippe Papin, conseiller Régional Pays de la Loire et 2e vice-président de la Commission de la Stratégie Européenne et Internationale et des Coopérations Interrégionales, nous a fait l’amitié d’assister à notre réunion.


Pierre lui a présenté la genèse de notre association et les différents programmes mis en œuvre ces vingt dernières années pour la plupart soutenus financièrement par le Conseil Régional. Nous avons pu échanger sur le programme en cours réalisé grâce à l’appui du programme FRASICOD à savoir le « développement d’activités économiques pour des jeunes de la Communauté rurale » grâce à l’excellent rapport d’activités envoyé par Issa et Mamadou.


Le débat entre nous a été très riche et nous avons pu échanger très librement sur l’ensemble la dynamique de projets mais aussi des difficultés de l’association en particulier de nos liens distendus avec le Conseil rural local qui n’a jamais tenu ses promesses d’engagement sur les projets locaux pourtant menés à leur demande.


Philippe Papin a insisté pour que l’association s’implique plus encore dans le réseau ALCID du Conseil Régional en s’engageant si possible dans la constitution d’une plateforme Sénégal afin de mieux travailler en réseau avec les autres associations ligériennes travaillant au niveau de ce pays.

 

14-06-22-CA-Tankanto-Sarthe--2-.JPGMerci à Philippe Papin pour sa participation à notre réunion.

 

 

Nous avons fait le point sur les dossiers de subventionnement en cours et Denis est intervenu pour faire un bilan financier de l’association et le suivi économique mensuel des comptes.


Les membres réunis ont par ailleurs décidé de travailler sur le dépôt d’une demande d’aide par le « Fonds social de développement », en lien avec Hélène Julien du pôle de la coopération non gouvernementale de l’ambassade de France à Ziguinchor, pour mieux accompagner les projets féminins de création d’activités économiques. Liliane, Françoise, Claudine et David prépare ce dossier.

 

14-06-22-CA-Tankanto-Sarthe--3-.JPG


L’organisation de la prochaine mission suivra d’ailleurs particulièrement la mise en place de ce dernier projet. Elise, Claudine Liliane et Pierre devraient y participer.

 

14-06-22-CA-Tankanto-Sarthe--6-.JPGUn grand merci à Yves et à sa femme pour leur accueil et le sympathique repas dans un cadre magnifique.

Repost 0
Published by Michel Hivert - dans Vie de l'association
commenter cet article
28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 11:10

Issa et Mamadou ont fait un point sur les projets jeunes et résultats économiques activité par activité dans leur dernier rapport


 

Extrait de leur rapport sur les activités de la pêche et du maraichage qui concernent les 2/3 des projets

 

"Les poissons capturés dans notre fleuve sont des carpes et des silures. A cause des barrages réalisés en des endroits pour lutter contre la remontée du sel, l’eau s’est déstalinisée. Beaucoup d’activités tournent le long du fleuve. La pêche, le maraichage et la production de riz. Certaines ONG ont l’idée de tenter l’aquaculture avec des bassins emménagés. Il se trouve qu’avec la reprise de la route du sud Ziguinchor – kolda, les entreprises qui assurent les travaux pompent beaucoup d’eau du fleuve. La nappe a baissé et les pêcheurs se sont plaints car leur activité est totalement menacée depuis le mois de janvier 2014. Les captures ont diminué durant les deux derniers mois (avril – Mai 2014). Malgré tout, ils tirent profit de cette activité.

 SAM 0713

La commision d'attribution des prêts en réunion.

 

Sur le volet maraichage nous constatons que certains se sont organisés en groupes, d’autres ont travaillé individuellement. Au total sur les 34 jeunes qui étaient financés pour le maraichage, 33 ont réellement été actifs. Pour des raisons évoquées, il y a une femme qui a changé d’activité. Ces résultats sont régulièrement collectés durant les suivis.

Nous avons noté les difficultés suivantes : un manque d’eau d’irrigation pour ceux qui sont un peu éloignés du fleuve, pression sur les cultures due aux nombreux animaux en divagation nuit et jour. S’il y’a difficultés de vente, c’est avec les oignons pour les retardataires dans le marché. Les spéculations locales prisées par les populations sont cultivées. Sans être exhaustif, l’activité maraichère a produit en recette brute 4 025 800 f et recette 3 151 050 f soit 95 485 f par producteur pendant 6 à 7 mois d’activité.

Comparé à la culture de l’arachide où certains gagnent difficilement ce montant et pendant 9 à 10 mois d’intense activité agricole.

Les mêmes recommandations reviennent toujours il faut démarrer tôt les activités maraichères et bien choisir les spéculations à cultiver voir même diversifier car il y’ a des légumes recherchés par les clients".

SAM_0706.JPG

 La récolte d'oignons

 

 

Par ailleurs Issa et Mamadou dans une lettre envoyée à Yves ont tenu à remercier les mécènes de l’opération un mot pour Tankanto


A Monsieur Yves Bouttier responsable de la collecte des fonds

Objet : Remerciements

Monsieur,

Nous ne cesserons jamais de remercier tous ceux qui ont de près ou de loin contribué à la mobilisation et à la collecte des moyens financiers, ayant permis à l’association Tankanto- Machecoul de mettre à notre disposition une moto et ses accessoires.

Si nous parvenons à être régulièrement sur le terrain pour le suivi des activités, c’est incontestablement grâce à cette moto.

Pour produire des résultats, il faut sortir des « quatre murs », car notre rôle est d’être à l’écoute des populations, des jeunes, échanger avec eux, les conseiller afin qu’ils entreprennent de bonnes activités pour le développement de la communauté.

Etant donné que vous êtes le responsable de la collecte, tous les acteurs locaux et nous mêmes voulons à travers ce message vous transmettre nos sentiments de gratitude et de reconnaissance aux généreux donateurs.

Soyez rassurés que nous ne ménagerons aucun effort pour veiller au bon entretien de cet outil de travail.

Infiniment merci !

Issa Mané et Mamoudou Sané

 SAM_0726.jpg

 

SAM 0719

 

Repost 0
Published by Michel Hivert - dans En direct de Tankanto
commenter cet article
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 11:16

Une journée dense de travail lors de notre dernière assemblée générale de samedi dernier.


 

Au menu le rapport moral de l’année écoulée a été présenté par Claudine et Pierre avant que Philippe nous présente les comptes.


14-04-05-AG-Tankanto--10-.JPG

 

L’après midi a été consacré à l’échange sur le rapport d’orientation. Il a été décidé :


 De poursuivre le plan d’action 2012 2014 autour du Projet d’aide à la création d’activités ou de micro entreprises par les jeunes de la communauté rurale de Tankanto Escale.

  • avec l’octroi de 70 à 80 jeunes nouvelles bourse d’entreprendre (objectif 150 à 170 fin décembre 2014) ;
  • avec des formations organisées par les animateurs locaux pour mieux assister les jeunes dans leur projet (alphabétisation, formation technique en élevage, pépinière et maraîchage, comptabilité, calcul de rentabilité, conduite de projet et connaissance des filières développées.) avec des appuis, au besoin de tuteurs.

 Finaliser avec le Crédit Mutuel de Kolda un accord de prêts à taux préférentiels pour les jeunes ayant remboursés leurs premiers prêts et ayant besoin de consolider ou développer leur activité.


 Consolider nos sources d’appui et de subventionnement : FRASICOD, Mairie de Machecoul, « Loire-Atlantique Solidarité sans frontière, réserve parlementaire de Monique RABIN, Fond social de développement de l’ambassade de France, mécénat d’entreprise.


 D’améliorer le suivi mensuel comptable des activités sur place.


 Poursuivre l’accompagnement de certains programmes précédents, le centre de ressources, la CUMA, le poste de santé.


Enfin nous avons préparé le plan d’action 2015 2016, les prochaines missions et les diverses manifestations « ici » en 2014.

 

 

14-04-05-AG-Tankanto--9-.JPG

Un grand merci à l’ensemble de l’équipe de la MFR,  Olivier et à David pour leur accueil ainsi qu’à Michel et Nicole pour la préparation du repas....

 

 


 

14-04-05-AG-Tankanto--8-.JPG

et à Marie Rénée pour son reportage photo sur son dernier séjour en Casamance.

 


 

 

Merci également à Bernard le correspondant de presse d’Ouest France pour son article 

 

 

Tankanto Machecoul accompagne les jeunes de Casamance

14 04 05 AG Tankanto

Depuis 1993, l'association Tankanto Machecoul entretient des liens de coopération avec la communauté rurale de Tankanto en Casamance au Sénégal. L'association présidée par Michel Hivert a tenu son assemblée générale samedi dernier, à la Maison familiale. Il a été décidé d'amplifier l'action, décidée en 2011, pour maintenir les jeunes au pays et lutter contre l'émigration clandestine en les aidant à développer des activités économiques pérennes.

L'association octroie des prêts sans intérêt à des jeunes qui veulent lancer une activité. Quatre-vingt-dix-neuf jeunes ont déjà bénéficié de ce dispositif assorti d'un accompagnement et d'une formation.

Les projets sont très variés : le maraîchage, l'élevage, la pêche, l'artisanat et le commerce. L'objectif est de doubler le nombre de bénéficiaires tout en renforçant l'accompagnement et la formation. Notamment en direction des jeunes femmes qui ont un moindre accès à une scolarisation prolongée. Pour continuer à soutenir le développement des premières micro-entreprises qui ont déjà remboursé leur premier prêt, l'association voudrait leur donner un accès à des taux préférentiels.

L'association intervient sur un secteur de 17 000 habitants « grâce à la présence sur place d'un coordinateur et d'un accompagnateur de projets sans qui rien ne serait possible », précise Michel Hivert.

Informations : www.tankanto.com

Ouest France Machecoul le 10 Avril

Repost 0
Published by Michel Hivert - dans Vie de l'association
commenter cet article