Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Association Tankanto

<< < 10 20 30 40 41 42 43 44
Fin 2004 et début 2005, deux missions sur place à Tankanto Escale ont permis de mettre en oeuvre le jardin potager de l'école primaire. En novembre 2004, la première mission composée de 3 membres de l'association, Guy, Pierre et Michel, va mettre en place le jardin potager avec les acteurs locaux. En février 2005 Denis et Philippe vont finaliser le projet.
 

 
Ce programme est né grâce à la volonté des parents d'élèves de Tankanto afin d'améliorer les repas servi à la cantine de l'école primaire deTankanto.

 

Adrien diombaty le directeur de l'école nous montre la réserve de riz pour 6 mois... seule nourriture de base, d'où l'idée d'apporter un complément alimentaire aux enfants en réalisant un jardin potager.

 

 Une réunion avec les autorités locales, les parents d'élèves a permis de mettre au point le projet . Issa Mané (à droite) explique les modalités et les aspects pratiques de la mise en place du jardin potager.

 

 

 ... et dès le lendemain après les achats d'équipement et de consommables grâce à la camionnette d'Adbou, coordinateur régional des MFR , les parents d'élèves se mettent au travail afin de défricher le site retenu. 

 

 

 

 

Accompagnés des enseignants ce sont ensuite les élèves qui vont faire l'ensemble du travail de mise en place du jardin.

 Travail de clôture et de préparation du sol, puis de semis...

  

 
 
 
 
 
 ... chaque phase donnant lieu à un travail pédagogique précis sous la responsablité d'Issa Mané.

 

  

 

 

Note d'Issa Mané

Le choix des spéculations à semer

Il est fait en parfaite entente avec les enseignants, les élèves et certains parents d'élèves. Ainsi  nous avons retenu en tenant compte de nos habitudes alimentaires : la laitue, la tomate, la carotte, le gombo, l'oseille, l'ognon et le radis.

Nous avons choisi les variétés hâtives de semences, car pendant la période de chaleur, la nappe d'eau baisse dans le puits et les plantes en souffrent. 

  

 

Afin d'économiser l'eau, des techniques simples ont pu être mise en oeuvre...

 

Pierre et Guy explique le fonctionnement d'une pompe de goutte à goutte. 

 

Installation des tuyaux de goutte à goutte et d'un film isolant.

 

 

 


 

 En février 2005, l'ensemble de la communauté éducative a fait un gros travail, le potager est bien structuré et totalement clôturé.

Des cultures de tomates, de gombo, d'aubergines, de salades ont été mises en place  grâce aux conseils techniques de Younous Faty arboriculteur et maraîcher, ici à côté de Philippe.

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

Philippe et Denis travaillent avec les élèves et les enseignants aux travaux de paillage et la mise en place d'une fosse à compost. 

 

 

 

 

 

 

 

 

La réalisation d'un purin de Neen avec les élèves. Celui ci a des vertus insecticide et permet de lutter contre les pucerons, hannetons, termites.

 

 

 

Note d'Issa Mané

L'organisation du travail dans le jardin

 Nous avons travaillé avec 48 élèves, dont 22 filles et 26 garçons; ils ont été répartis en deux groupes par l'enseignant responsable de l'activité maraîchère. Plusieurs thèmes ont été développés :

  • choix de l'emplacement du jardin,
  • préparation du sol – traçage des planches – apport en fumier,
  • les techniques de semis :  à la volée et en ligne,
  • le repiquage, l'entretien des plants, l'arrosage etc. …

Tous les thèmes qui ont intéressé les enseignants ont été déroulés, objectifs pédagogiques obligent. 

 


Tout au long de ce travail des échanges actif ont eu lieu entre l'école primaire de Tankanto et l'école primaire Jean Rostand , les élèves du Centre Horticole des MFR de Machecoul. Echanges de courriers, envoi de graines, dons d'équipements sportifs.

 

 

  


 

Voir les commentaires

Issa Mané nous a envoyé en septembre 2004 le message suivant autour du bilan du programme apicole.

Après une année 2002 moyenne le bilan de l’année 2003 s’avère positif. Grâce aux différentes missions et à la formation, nous avons pu noter les points suivants ;

  • L’amélioration du système de récolte. Les ruches en paille maintenant ne sont plus brûlées lors de la récolte et les apiculteurs ont appris à conserver le rayon de la ponte où il y a la reine pour régénérer la ruche ;
  • L’introduction de 25 ruches Keynnanes et 18 ruches langstroth ont permis d’améliorer la production récoltée (respectivement 16 et 10 kg contre 6 kg pour une ruche en paille) ;
  •  Le renforcement de l’agréage a permis, dans un souci de renforcement de la qualité. Grâce au réfractomètre les responsables apicoles ont pu éliminer les « gâteaux de miel» présentant un taux d’humidité supérieur à 20%, entraînant des risques de fermentation ;
  •  Le miel a connu moins de problèmes de cristallisation.
  • Le travail de transformation de la cire en bougies est une activité parfaitement maîtrisée aujourd’hui.
  • La rénovation de la miellerie nous a permis de travailler dans la sérénité.

 Cette dynamique professionnelle a porté ces fruits car les apiculteurs de la zone sont passés de 50 à 65 en 2 ans, et la formation profite à des auditeurs des communautés de l’ensemble de l’arrondissement de DIOULACOLON.  Les apiculteurs ont été plus impliqués dans le conditionnement et la vente de miel, celle-ci écoulant maintenant sur place près de 30% de la production.

 

 

 

 

 

 

   

Voir les commentaires

Pendant cinq années nous avons travaillé ensemble à la mise en place d'un programme sur le développement de la production  de miel et la transformation des produits apicoles sur la zone de Tankanto.

  

 

 

 

  

En 2000 il y avait quarante apiculteurs à Tankanto. Ceux-ci utilisent le service de la miellerie de la MFR.

 

 

 

 

    En janvier 2000, nous avons bâti les bases d'un programme de 4 annnées.

 


 Programme de formation en France pour quatre formateurs en apiculture de Tankanto.

Le programme de formation a pu être réalisé grâce au travail à une collaboration étroite avec des apiculteurs de Loire atlantique réunis au sein de l'UNAPLA.

 

 

 

 

 


  Programme de formation en apiculture au Sénégal

 

   

 

 

   Miellerie école de Tankanto

 

 

 

 

 

 

  

 Travail sur la comparaison des techniques utilisées avec les ruches...

...en paille                 ... langtrost                 ... à cadre

    


 

 Utilisation de la cire et réalisation de bougies décoratives.

Patrick Legeay montre la technique de fabrication des moules à bougies, lors d'une formation à Mako au Sénégal en février 2001.

 

  

 

 

 

 

 

 

Exemples de bougies décoratives fabriquées.

 

 

 

 

 

 


   Réalisation de fours solaires pour faire chauffer la cire.

 

 

 

 Four solaire fabriqué sur place avec l'appui des élèves du CFH de Machecoul et de Jean Blondeau...

 

 

 

....et construction d'un four amélioré avec des artisans de Kolda sous la responsabilité de Denis.

 

 


Patrick Legeay, apiculteur et membre de l'association, nous a accompagné tout au long de la mise en place du programme apicole, qu'il en soit remercié.

Avaleur d'abeille, Patrick est devenu à Tankanto un véritable sorcier...

 

Note d'Issa Mané

La formation à Tankanto

L'un des points forts du séjour en octobre 2003 à Tankanto a été sans doute l'organisation de cette session de formation en techniques apicoles modernes en  présence de vingt apiculteurs, de trois membres de l'équipe pédagogique. Ces journées de formation ont fait l'état des lieux, des acquis et des insuffisances dans la pratique apicole des acteurs.

 En technicien averti, Monsieur Legeay, a privilégié des questions auxquelles s'adonnaient librement les participants.  Les réponses étaient claires; souvent ces questions étaient renvoyées aux participants qui étaient tenus de relater ce qu'ils ont vu et observé sur beaucoup de faits. En quelque sorte Monsieur le formateur tenait à faire participer tout le monde aux débats. En terme pédagogique, nous dirons que l'appel au familier a été payant…  

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

A l'origine notre association est née d'un partenariat entre le centre de formation horticole des MFR de Machecoul et la Maison Familiale Tankanto Escale au Sénégal (Casamance).

 

 

 Maïnouna Kandé , la présidente de l’association féminine, issa Mané le directeur et le président de l’association masculine, Sambarou Kandé.


 Dans ce cadre différentes actions ont pu voir le jour de l’année 1992 à 1999.

 1992 - 1993 : Opération " mille  cahiers, mille crayons ".

  

 

 

 

 

 

 

Les écoliers de l'école primaire et une partie de l'équipe enseignante avec Adrien Diombaty, le directeur,à droite.  


1993 - 1994 :  Création et envoi de livrets techniques sur le maraîchage et consolidation du projet de développement du maraîchage.

 

 

 

      

 

 

 

 

 

 

 

 


  1994 - 1995 : Aide à la consolidation de la banque de céréales.

    

 

 

 

La délégation de Machecoul en août 1995 en route pour le marché de Saré Bourama Faty.

    


 

 

 1995 - 1996 : Création d'une valise pédagogique.                

    

Dans la case de réunion la préparation de cette valise pédagogique donnera lieu à de nombreux échanges.

 


  

 1996 - 1998 : Création d'une pépinière villageoise. 

        

Une délégation de formateurs et d’élèves de Machecoul en juillet 1997 ont finalisé la construction d’un puits et mis en place avec les acteurs locaux une pépinière de manguiers et anarcadiers.

 


 

 1998 -1999 : Mission de consolidation de la pépinière villageoise, aide technique et logistique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

Ce projet a permis également à un groupe de jeunes pépiniéristes de Tankanto de s’impliquer progressivement dans ce projet et de faire des petites pépinières dans leur concession.

  

 

 

 

Des vélos ont été octroyés à l’association afin de faciliter le suivi technique des pépinières dans l’ensemble de la communauté rurale de Tankanto.

 

 

 


 

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 40 41 42 43 44
Haut

 

Archives

Hébergé par Overblog