Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'association

Depuis plus de dix ans, l’association TANKANTO, composé d’une vingtaine de bénévoles des Pays de la Loire, soutient les projets de développement la communauté villageoise de Tankanto Escale au Sénégal. Nous avons travaillé ensemble sur de nombreux projets, programme d’alphabétisation, développement de jardins maraîchers pour les femmes, création d’une pépinière villageoise, amélioration des techniques apicoles, rénovation de la miellerie, mise en place d’un jardin potager à l’école primaire, réhabilitation du dispensaire, création d’une savonnerie artisanale…
L’ensemble de ces réalisations a donné lieu à de nombreux échanges en France et au Sénégal qui nous ont permis de nous enrichir mutuellement.    

Recherche

Situation de Tankanto

Tankanto Escale se trouve au sud du Sénégal en Haute Casamance à proximité de Kolda.
carte-casamance.JPG 

Léopold Sédar Senghor

Que survienne le voyageur porteur d’autres connaissances, d’autres expériences, ayant sur le monde visible ou invisible d’autres conceptions, d’autres avis, d’autres options, et voici que s’engage peut être le dialogue, que s’amorce une découverte mutuelle où le riche n’est pas nécessairement l’étranger, mais où les deux faces de la curiosité se rencontrent non pour un défi, mais pour un complément".

 

Catégories

12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 07:21

Des moments forts nous restent de notre séjour à Tankanto....La classe d’alphabétisation de Saré Ousmane qui a débuté en février 2015 avec Mamadou comme formateur, les discussions dans les villages autour des projets de développement économique des femmes en cette période de fin de saison des pluies, le chant des griottes lors de notre accueil à Tankanto, certaines pleurant leur fils mort en mer et insistant sur le fait que les jeunes doivent créateurs de richesse là où ils vivent...

La classe d’alphabétisation de Saré Ousmane

Discussion dans les villages autour des projets de développement économique des femmes

Le chant des griottes lors de notre accueil à Tankanto

Repost 0
Published by Michel Hivert - dans En direct de Tankanto
commenter cet article
22 octobre 2015 4 22 /10 /octobre /2015 10:10

C'est la fin de mission ce matin avec un retour à Roissy. Le moment aussi de faire en photos quelques clins d'oeil sur cette mission qui s'est passée dans une bonne humeur...

Bernard et Pierre

Bernard et Pierre

Yves épuisé par la cohue à l'arrivée du bateau à Ziguinchor et la recherche des sacs.

Yves épuisé par la cohue à l'arrivée du bateau à Ziguinchor et la recherche des sacs.

Théo au milieu d'un groupe d'enfants à Tankanto.

Théo au milieu d'un groupe d'enfants à Tankanto.

Bernard, en méditation sur un pont construit par les villageois sur le fleuve Casamance.

Bernard, en méditation sur un pont construit par les villageois sur le fleuve Casamance.

Deux zouaves dans le taxi brousse de Soulemane...

Deux zouaves dans le taxi brousse de Soulemane...

... et l'exploit du photographe pour immortaliser l'instant d'avant

... et l'exploit du photographe pour immortaliser l'instant d'avant

Michel essaie un petit siège d'enfants dans un village.

Michel essaie un petit siège d'enfants dans un village.

Théo avec sa nouvelle chemise et son tailleur personnel de Kolda.

Théo avec sa nouvelle chemise et son tailleur personnel de Kolda.

Pierre fait toujours autant de bruit en buvant son thé...

Pierre fait toujours autant de bruit en buvant son thé...

... mais Yves est aussi royal en dévorant une pastèque.

... mais Yves est aussi royal en dévorant une pastèque.

Michel avec le maire, Abdoulaye Sow.

Michel avec le maire, Abdoulaye Sow.

Arrivée à Roissy, Bernard n'a pas froid aux pieds.

Arrivée à Roissy, Bernard n'a pas froid aux pieds.

Arrivée à Roissy également, triste spectacle d'un émigré sénégalais clandestin ? Non c'est bien notre ami Yves sous ce bonnet...

Arrivée à Roissy également, triste spectacle d'un émigré sénégalais clandestin ? Non c'est bien notre ami Yves sous ce bonnet...

Repost 0
Published by Michel Hivert
commenter cet article
21 octobre 2015 3 21 /10 /octobre /2015 07:55

Après un déjeuner bilan de la mission, « au couloir », hier, avec Pierre Daniel Calonne, nous sommes rentrés sur Dakar par un petit avion qui fait la liaison depuis Kolda.

Le couloir, notre cantine préférée de Kolda

Le couloir, notre cantine préférée de Kolda

L'équipe aux commandes de l'avion

L'équipe aux commandes de l'avion

Bilan de la mission et retour sur Dakar
A l'arrivée sur Dakar

A l'arrivée sur Dakar

Des impressions nous reste après notre séjour, toujours une grande pauvreté surtout dans les villages les plus reculés de la Zone, une population grandissante avec le poids des traditions toujours pesant.

 

Cependant nous avons constaté des femmes heureuses du programme d’alphabétisation et des bourses d’entreprendre qui leur donnent une certaine autonomie, avec une parole plus libérée.

 

Et toujours une association des femmes responsable, une équipe motivée de permanents autour d’Issa, avec un maire soucieux d’intégrer les activités de l’association aux bénéfices des populations avec un regard attentif à la condition des femmes.

Une femme alphabétisée satisfaite des conditions d'apprentissage.

Une femme alphabétisée satisfaite des conditions d'apprentissage.

Sangui, une présidente de l'association des femmes militante et très présente.

Sangui, une présidente de l'association des femmes militante et très présente.

Une équipe de permanents toujours aussi performante.

Une équipe de permanents toujours aussi performante.

Abdoulaye Sow, un maire impliqué.

Abdoulaye Sow, un maire impliqué.

Colette est toujours présente à Tankanto, son arbre, un manguier, pousse bien à proximité de la case de santé et cette année il a donné beaucoup de fruits.

Colette est toujours présente à Tankanto, son arbre, un manguier, pousse bien à proximité de la case de santé et cette année il a donné beaucoup de fruits.

Repost 0
Published by Michel Hivert
commenter cet article
20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 11:13

Hier nous avons présenté à Pierre DANIEL CALONNE, conseiller pour le développement de  Casamance de l’ambassade de France le rapport technique et financier intermédiaire  du programme FSD « bourses d’entreprendre des femmes » puis amorcé avec lui l’esquisse du prochain programme.

 

Ensuite, en réunion de synthèse, et devant une assemblée locale de la population de Tankanto rajeunie l’ensemble des axes de travail de l’année a été présenté avant de signer les protocoles liés sur le programme bourses d’entreprendre certes mais aussi sur la CUMA et le centre de ressources avant la remise des cadeaux.  

Aucune photocopieuse ne résiste à Yves, ici avec Raphaël des 6 jarres, pour le tirage de nos documents de synthèse.

Aucune photocopieuse ne résiste à Yves, ici avec Raphaël des 6 jarres, pour le tirage de nos documents de synthèse.

Réunion de travail avec Pierre DANIEL COLONNE, le bureau de l’association féminine et le maire de Tankanto.

Réunion de travail avec Pierre DANIEL COLONNE, le bureau de l’association féminine et le maire de Tankanto.

Réunion collective sous le manguier avec les interventions tour à tour... d’Issa et de Pierre DANIEL COLONNE sur le programme FSD

Réunion collective sous le manguier avec les interventions tour à tour... d’Issa et de Pierre DANIEL COLONNE sur le programme FSD

… de Pierre sur la CUMA,

… de Pierre sur la CUMA,

… et d'Yves sur le centre de ressources.

… et d'Yves sur le centre de ressources.

Le moment de la signature des accords de partenariats, les tampons sont de sortie.

Le moment de la signature des accords de partenariats, les tampons sont de sortie.

Les remises de cadeaux, maillots de foot du Conseil Départemental de Loire-Atlantique…

Les remises de cadeaux, maillots de foot du Conseil Départemental de Loire-Atlantique…

 … donnés au maire de Tankanto-Escale, Abdoulaye Sow.

… donnés au maire de Tankanto-Escale, Abdoulaye Sow.

Cadeau des femmes de l’association .locale

Cadeau des femmes de l’association .locale

Yves avec le président de comité de gestion du centre de ressources et son animateur.

Yves avec le président de comité de gestion du centre de ressources et son animateur.

Bernard remet à un professeur du collège  les lettres des élèves de Machecoul à la demande de David.

Bernard remet à un professeur du collège les lettres des élèves de Machecoul à la demande de David.

Michel au milieu de l’équipe de permanents de l’association à Tankanto, Mamadou, formateur ; Issa, coordinateur et Ousmane, alphabétiseur.

Michel au milieu de l’équipe de permanents de l’association à Tankanto, Mamadou, formateur ; Issa, coordinateur et Ousmane, alphabétiseur.

Repost 0
Published by Michel Hivert
commenter cet article
19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 00:09

La journée de dimanche a été passée à Kolda. Avec Issa et Mamadou nous avons fait le bilan technique et financier du projet FSD, travaillé sur les nouveaux protocoles du centre de ressources et de la CUMA.

 

L’avant- projet  "Fond social de développement" 2016 2018 a été affiné et une rencontre a pu avoir lieu avec les responsables de la chambre de métiers de Kolda pour évoquer les questions relatives à l'accompagnement des futurs chefs d'entreprises..

Séance de travail avec l'équipe

Séance de travail avec l'équipe

Visite de la Chambre des métiers de Kolda en présence de son directeur et président...

Visite de la Chambre des métiers de Kolda en présence de son directeur et président...

...pendant ce temps là Bernard et Issa font le bilan des comptes financiers annuels du programme FSD

...pendant ce temps là Bernard et Issa font le bilan des comptes financiers annuels du programme FSD

En fin d'après midi Pierre et Théo dévalisent le marchand de tissu de Kolda.

En fin d'après midi Pierre et Théo dévalisent le marchand de tissu de Kolda.

Issa est très satisfait du cadeau d'Elise et tient à la remercier pour le bel album de photos qu'elle a confectionné et qui relate son séjour en France de juin dernier.

Issa est très satisfait du cadeau d'Elise et tient à la remercier pour le bel album de photos qu'elle a confectionné et qui relate son séjour en France de juin dernier.

Repost 0
Published by Michel Hivert
commenter cet article
18 octobre 2015 7 18 /10 /octobre /2015 09:31

Une journée riche d’échanges hier qui a débuté par une rencontre avec M Ba, directeur du Crédit mutuel pour établir une nouvelle base d’accompagnement pour les jeunes qui veulent créer et développer leur entreprise au delà du dispositif actuel de soutien à des micro actions économiques.

 

Autre temps forts, la réhabilitation du centre de ressources assortie d’exigences plus importantes demandées à son comité de gestion sur son équilibre économique et la réunion avec les membres de la CUMA pour faire un point de situation.

 

Au programme également visite d’un centre d’alevinage à proximité de Kolda et poursuite de l’évaluation des bourses d’entreprendre.

Des échanges fructueux avec M Ba concernant le programme futur de création d’entreprises et de soutien aux jeunes les plus dynamiques.

Des échanges fructueux avec M Ba concernant le programme futur de création d’entreprises et de soutien aux jeunes les plus dynamiques.

Bernard et Théo, pendant ce temps, ont visité l’écloserie de poissons de Kolda.

Bernard et Théo, pendant ce temps, ont visité l’écloserie de poissons de Kolda.

Réunion avec Mamadou, informaticien à Kolda, pour installer le matériel offert par la société Conty et établir les bases d’un modèle économique pour le centre de ressources.

Réunion avec Mamadou, informaticien à Kolda, pour installer le matériel offert par la société Conty et établir les bases d’un modèle économique pour le centre de ressources.

Travail avec les membres de la CUMA de matériel agricole pour faire un point de situation économique et son développement.

Travail avec les membres de la CUMA de matériel agricole pour faire un point de situation économique et son développement.

Mamadou  et Michel ont poursuivi à moto l’évaluation du projet FSD « bourse d’entreprendre pour les femmes dans les villages les plus reculés, à 7 km de Saré Hoba près de la frontière guinéenne… pas difficile d’y accéder par des chemins étroits de plus en saison des pluies.

Mamadou et Michel ont poursuivi à moto l’évaluation du projet FSD « bourse d’entreprendre pour les femmes dans les villages les plus reculés, à 7 km de Saré Hoba près de la frontière guinéenne… pas difficile d’y accéder par des chemins étroits de plus en saison des pluies.

A Sabari, Hina Diamanka, a profité de cette bourse pour acheter un ane pour faciliter ses transports de marchandises et son activité dans la rizière.

A Sabari, Hina Diamanka, a profité de cette bourse pour acheter un ane pour faciliter ses transports de marchandises et son activité dans la rizière.

A Saré Diamboulou Adema Baldé et Fatou Sabali ont développé un élevage de moutons.

A Saré Diamboulou Adema Baldé et Fatou Sabali ont développé un élevage de moutons.

Un grand moment de fête nous attendait au village de Saré Yéro Diao Soutou.

Un grand moment de fête nous attendait au village de Saré Yéro Diao Soutou.

Voir les commentaires

Repost 0
Published by Michel Hivert
commenter cet article
17 octobre 2015 6 17 /10 /octobre /2015 09:28

Au programme de la journée d’hier visites des deux classes d’alphabétisation de Saré Ousmane et de Hamdallaye Diéga, soit 60 jeunes femmes alphabétisées. Toutes souhaitent parfaire les connaissances pour pouvoir bénéficier d’une bourse d’entreprendre.

 

Elles expriment une forte satisfaction de ce dispositif mais aussi des formations professionnelles en élevage et maraichage.

 

Elles demandent seulement à bénéficier des manuels facilitant l’apprentissage de la lecture et du calcul.

La classe d’alphabétisation de Saré Ousmane a débuté en février jusqu’au mois de juin pour ce cycle de deux ans avec 35 auditrices.

La classe d’alphabétisation de Saré Ousmane a débuté en février jusqu’au mois de juin pour ce cycle de deux ans avec 35 auditrices.

Mamadou fait une démonstration des méthodes d’apprentissage de la lecture et du calcul.

Mamadou fait une démonstration des méthodes d’apprentissage de la lecture et du calcul.

Pour les remercier de leur participation chacune reçoit un crayon en symbole de leur implication.

Pour les remercier de leur participation chacune reçoit un crayon en symbole de leur implication.

Même satisfaction dans la classe d’Hamdallaye Diéga avec 25 auditrices âgées de 18 à 35 ans.

Même satisfaction dans la classe d’Hamdallaye Diéga avec 25 auditrices âgées de 18 à 35 ans.

La déléguée de classe montre toute la dynamique de femmes à prendre en main leur développement.

La déléguée de classe montre toute la dynamique de femmes à prendre en main leur développement.

Audition dans les villages de 8 porteuses de projet en maraichage et en élévage…

Audition dans les villages de 8 porteuses de projet en maraichage et en élévage…

Toutes font preuve d’une grande maturité dans le suivi de l’activité…

Toutes font preuve d’une grande maturité dans le suivi de l’activité…

… et dans l’utilisation des fonds et du remboursement des fonds alloués, comme ici avec Salimata Diamanka de Saré Wallon.

… et dans l’utilisation des fonds et du remboursement des fonds alloués, comme ici avec Salimata Diamanka de Saré Wallon.

Fatoumata, conseillère municipale et membre de la commission des prêts regrettent que qu’autres femmes de plus de 35 ans ne puissent elle aussi bénéficier de cette initiative.

Fatoumata, conseillère municipale et membre de la commission des prêts regrettent que qu’autres femmes de plus de 35 ans ne puissent elle aussi bénéficier de cette initiative.

Repost 0
Published by Michel Hivert
commenter cet article
16 octobre 2015 5 16 /10 /octobre /2015 10:22

Cette journée s'est déroulée dans une bonne ambiance. Après avoir écouté les discours de bienvenue de chacun, entrecoupés du chant émouvant des griottes, nous avons pu faire le bilan du dispositif bourses d'entreprendre octroyées aux jeunes du territoire de la commune de Tankanto-Escale.

 

12 jeunes ont pu, tour à tour, s'exprimer, faire le bilan de leur activité, ses atouts et ses difficultés. Fort de leur témoignages nous avons, de ce fait, établi les bases d'un projet dans la continuité de celui ci pour former les jeunes à devenir chefs d'entreprise, en leur octroyant des prêts à taux bonifiés avec notre banque de micro crédit partenaire.

 

En fin d'après-midi, Yves a animé la réunion sur l'utilisation et la gestion du Centre de ressources en présence du maire, M Sow, des représentants du conseil municipal, des enseignants et de l'association des jeunes. 

L'Assemblée réunie à l'ombre sur les manguiers, écoute les discours de bienvenue du chef de village, présidente et président de la MFR, des jeunes.

L'Assemblée réunie à l'ombre sur les manguiers, écoute les discours de bienvenue du chef de village, présidente et président de la MFR, des jeunes.

 Un long discours du maire, Abdoulaye Sow, qui se satisfait des bases de cette coopération.

Un long discours du maire, Abdoulaye Sow, qui se satisfait des bases de cette coopération.

Un moment très émouvant, le récit en chanson de cette griotte ayant perdu son seul fils, candidat à l'émigration en mer.

Un moment très émouvant, le récit en chanson de cette griotte ayant perdu son seul fils, candidat à l'émigration en mer.

Dans cette complainte elle supplie les jeunes, quelque soit leur ethnie, à travailler et vivre au pays.

Dans cette complainte elle supplie les jeunes, quelque soit leur ethnie, à travailler et vivre au pays.

Les jeunes qui les désirent sont invités à témoigner. Soulemane Touré, éleveur se dit très satisfait de la bourse qui lui a permis de développer son élevage.

Les jeunes qui les désirent sont invités à témoigner. Soulemane Touré, éleveur se dit très satisfait de la bourse qui lui a permis de développer son élevage.

Mato Sao, maraîchère a apprécié la formation technique en maraîchage de trois jours qu'elle a bénéficié grâce au projet FSD. Même si son activité marche bien, elle se plaint des problèmes de divagation des animaux et des problèmes d'accession à l'eau en saison sèche.

Mato Sao, maraîchère a apprécié la formation technique en maraîchage de trois jours qu'elle a bénéficié grâce au projet FSD. Même si son activité marche bien, elle se plaint des problèmes de divagation des animaux et des problèmes d'accession à l'eau en saison sèche.

Samba Ba, menuisier, grâce aux prêts d'investissement, a pu développer son activité. Avec ses bénéfices il a créé un élevage d'animaux en parallèle de son activité d'artisan.

Samba Ba, menuisier, grâce aux prêts d'investissement, a pu développer son activité. Avec ses bénéfices il a créé un élevage d'animaux en parallèle de son activité d'artisan.

Réunion au centre de ressources pour établir les bases d'un nouveau protocole.

Réunion au centre de ressources pour établir les bases d'un nouveau protocole.

Repost 0
Published by Michel Hivert
commenter cet article
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 10:51

Après une pause à l'espace Thialy à Dakar où nous avons été ravis de retrouver Dédé et Doudou nous avons pris le bateau, le Aline Sitoe Diatta, pour une croisière de nuit vers Ziguinchor via l'île de karabane... Issa nous attendait dès le lendemain à l'arrivée pour un transfert en taxi brousse vers Kolda.

A l'espace Thialy

A l'espace Thialy

L'équipe sur le bateau

L'équipe sur le bateau

Les dauphins ont accompagné notre croisière quelque temps...

Les dauphins ont accompagné notre croisière quelque temps...

... et nous avons croisé des pêcheurs sur le fleuve Casamance.

... et nous avons croisé des pêcheurs sur le fleuve Casamance.

Dans la cohue de l'arrivée à Ziguinchor, un sac a été oublié.

Dans la cohue de l'arrivée à Ziguinchor, un sac a été oublié.

Dans le taxi brousse vers Kolda...

Dans le taxi brousse vers Kolda...

... certains sont épuisés.

... certains sont épuisés.

Repost 0
Published by Michel Hivert
commenter cet article
4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 14:58

La prochaine mission du 12 au 22 octobre au Sénégal et à Tankanto se prépare. Elle aura essentiellement pour objectif d’évaluer le dispositif Fonds Social de Développement initié depuis un an et intitulé « Programme de soutien à la création d’activité, à l’alphabétisation et à la formation professionnelle des femmes, actrices du développement, en Haute Casamance ». Seule ombre au tableau la délégation ne sera composée que d’hommes, Yves, Pierre, Théo, Bernard et Michel.  

Outre le projet FSD, un travail sera œuvre sur la rénovation du centre de ressources et le soutien aux jeunes pêcheurs du fleuve Casamance (voir programme joint).

 

Pierre, Issa et Théo lors de la mission sartoise d'Issa en juin dernier

Pierre, Issa et Théo lors de la mission sartoise d'Issa en juin dernier

Issa avec Yves

Issa avec Yves

Repost 0
Published by Michel Hivert
commenter cet article