Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Association Tankanto

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>

Dix jeunes hommes ou femmes porteurs de projets ont obtenu en octobre dernier une bourse d’activité de 50000 FCFA pour leur permettre de mener à bien leur projet. Depuis plus de 7 ans ce sont plus de 250 jeunes qui ont bénéficié de cet appui. Le remboursement (actuellement à hauteur de 90%) de ces prêts d’honneur d’une durée d’un an permet d’aider ensuite d’autres jeunes porteurs d’un micro projet de développement économique.

Diénabou Baldé du village de Sinthia Hassana (dans le Diega) a bénéficié de cette aide pour ouvrir un café.

 

Cette année à nouveau, grâce à l’appui de la commission de l’association animée par Yves Bouttier, le comité local  de sélection des projets composé de chefs d’entreprises de la région de Kolda se  réunira dès début janvier pour sélectionner 5 à 7 projets de jeunes désirant créer ou développer leur entreprise. Chaque jeune bénéficiera d’un prêt de 150000 à 250000 FCFA sur  deux années et sera accompagné par un parrain, chef d’entreprise, partenariat mis en place avec la chambre des métiers de Kolda.

Hassana Diega Baldé du village de Temento Sonkel, bénéficiaire l’an dernier,  a pu créer et développer son élevage de poulets malgré la pandémie de COVID19 et être accompagné dans la création de son entreprise par son parrain Mamadou M Daye.

Hassana Diega Baldé du village de Temento Sonkel, bénéficiaire l’an dernier, a pu créer et développer son élevage de poulets malgré la pandémie de COVID19 et être accompagné dans la création de son entreprise par son parrain Mamadou M Daye.

Oumou Baldé du village de Sinthiang Soukel est un exemple parfait de la promotion encouragée par notre association. Il y a 5 ans cette femme a bénéficie d’une formation en alphabétisation pendant deux ans avant de se voir octroyer une bourse d’activité pour amorcer son projet économique. Puis il y a deux ans elle a crée un commerce dans son village grâce à l'accompagnement à la création d'entreprise.

Oumou Baldé (au centre) de Sinthiang Soukel,  bénéficiaire il y a deux ans d'un prêt croissance entreprise et dont l’activité s’est vite développée vient de rembourser par anticipation au mois de novembre les prêts octroyés début 2018.

Oumou Baldé (au centre) de Sinthiang Soukel, bénéficiaire il y a deux ans d'un prêt croissance entreprise et dont l’activité s’est vite développée vient de rembourser par anticipation au mois de novembre les prêts octroyés début 2018.

Voir les commentaires

Jeudi dernier a été signée une convention entre l’association Tankanto et Union des groupements féminins de la commune.

En marge de cette signature, une commission a été désignée pour faire un état de lieux des 5 carrés maraichers avec des représentants de la mairie, des Groupements fémimins et Issa de l’association Tankanto.

La réunion de jeudi dernier a assorti le versement de cette subvention pour chaque carré maraicher villageois à un entretien préalable de la parcelle par l’ensemble de la communauté villageoise, à savoir nettoyage complet de la parcelle, labourage et consolidation de la clôture si nécessaire…

 

La sécrétaire de L'union, Mariama Baldé, a signé la convention au nom de la présidente empéchée ce jour là.

La sécrétaire de L'union, Mariama Baldé, a signé la convention au nom de la présidente empéchée ce jour là.

Issa, Mariama Baldé et Rouguy N'Diaye, respectivement secrétaire et trésorière de l'union des Groupements féminins avec le réprésentant de la municipalité de Tankanto-Escale.

Issa, Mariama Baldé et Rouguy N'Diaye, respectivement secrétaire et trésorière de l'union des Groupements féminins avec le réprésentant de la municipalité de Tankanto-Escale.

La convention signée

La convention signée

Voir les commentaires

Avec René, nous avons rencontré la semaine passée Juliette MATO, Chef du service international du Conseil Départemental et son adjoint Jean Yves ESNAULT pour faire le bilan de la mise en place des carrés maraichers à Tankanto, projet soutenu par le département la Loire-Atlantique. De plus nous avons esquissé, avec eux, les pistes de poursuite de l’action pour l’an prochain.

 

Genèse du projet

En  septembre 2018 Abdoulaye SOW, maire de Tankanto-Escale a été reçu au Conseil Départemental de Loire-Atlantique epour présenter un projet en gestation sur sa commune à savoir, l’implantation à la fin de l’année 2018 de six carrés maraichers à Tankanto Escale, zones maraichères clôturées de un ha pour chacune, lieu de production individuelle en gestion collective.

Ce projet a reçu un financement pour l’investissement du P2RS (Programme de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel), programme qui est une réponse au problème d’insécurité alimentaire présent dans cette région de Haute-Casamance au Sénégal.

L’objectif de la création de ces carrés est de permettre de produire, en quantité suffisante, des légumes variés en complément des cultures vivrières pour satisfaire les besoins alimentaires et nutritionnelles et également pouvoir écouler le surplus vers les marchés locaux assurant ainsi un complément de revenu aux familles.

En septembre 2018, rencontre avec le Service du Conseil Départemental avec le maire de Tankanto pour présenter le projet

En septembre 2018, rencontre avec le Service du Conseil Départemental avec le maire de Tankanto pour présenter le projet

Bilan intermédiaire

L’appui de notre association se situe dans l’accompagnement des utilisatrices de 4 périmètres maraichers avec la mise en place d’un programme de formations-actions en prenant appui sur l'activité d'un carré maraîcher collectif.  Concrètement,  des cours d'alphabétisation et maraîchage et des formations de "relais maraîchage" pour les autres carrés maraîchers ont été dispensés par les deux animateurs de notre association.

Un bilan positif a été fait de l’engagement des femmes et du suivi du programme de formation coordonné par l’association.

  • 30 femmes ont pu bénéficier d’une formation en alphabétisation la première année (cycle de deux ans) en poulhar dans le village de Saré-Youssouf qui possède un périmètre maraicher  dans lequel a été créé un espace pédagogique. Une assiduité de l’ensemble des femmes aux séances de formation a été observée.
  • 18 femmes « relais en maraichage » soit trois  par groupement féminin ont été formées sur les bonnes pratiques culturales et à la gestion collective du carré maraicher

Les récoltes de la campagne maraichères de l’année 2020 ont été satisfaites dans 3 carrés maraichers avec la participation moyenne de 60 femmes par périmètre. Les principales cultures emblavées ont été les suivantes : oignon, poivrons, tomates, carottes, choux, salade, piment, gombo, aubergine, patates, concombres…

En septembre 2020, dans beaucoup de périmètres maraichers, le système d’irrigation est encore défectueux,  les responsables du programme n'ayant pas finalisé tous les investissements prévus.

Malgré cela cinq carrés se préparent pour la saison maraichère qui va débuter en décembre prochain, après la saison rizicole.

La classe d’alphabétisation et la formation technique mises en place à Saré-Youssouf ont été perturbées par la pandémie de COVID de mars à juin 2020. Ces groupes auront besoin, en 2021, d’une consolidation des connaissances acquises.

Un carré maraicher en février 2020

Un carré maraicher en février 2020

Lors de cette rencontre des pistes d’actions ont été esquissées pour 2021

  • Alphabétisation :
    • Mise en place d’une 3ème année de formation pour les femmes de  Saré Youssouf afin de  finir l’accompagnement et compenser la formation réalisée partiellement la 2ème année.
  • Accompagnement des carrés maraichers :
    • Développement de la formation sur les techniques en maraichage pour des groupes de femmes ;
    • Poursuite de la formation des femmes « relais-maraichage » sur la gestion des périmètres et la planification des activités ;
    • Approfondissement de la gestion économique et financière de chaque carré maraicher avec chacun des groupements…
  • Aide au fonctionnement
    • A la demande des groupements de femmes un bon achat de semences de 50000 FCFA  sera accordé à chacun des 5 carrés maraichers, soit 380€ au total;
    • Étude de l’implantation de haies de citronniers et anacardiers pour consolider les clôtures et développer l’agroforesterie et l’arboriculture fruitière ; 
    • Étude de la mise en place d’un accompagnement à la maintenance des systèmes d’irrigation et d’appui logistique aux groupement de producteur, projet à travailler avec l’ONG FODDE de Kolda

 

René, Jean Yves Enault et Juliette Mato... masqués lors de notre rencontre du 28 octobre 2020.ne

René, Jean Yves Enault et Juliette Mato... masqués lors de notre rencontre du 28 octobre 2020.ne

Voir les commentaires

Bonne nouvelle, le Conseil Départemental de la Sarthe a décidé d’être partenaire de notre association. Il soutient ainsi notre action autour de la dynamique de création et d’accompagnement d’entreprises par des jeunes de la Région de Kolda, action initiée par un groupe de dirigeants sarthois.   

Une subvention du Conseil départemental de 1000€ nous a donc été allouée pour cette année 2020.

 

Voir les commentaires

Une assemblée générale studieuse a eu lieu samedi dernier à Carquefou.

Voici les grandes décisions prises :

  • Alphabétisation :
    • Accord pour organiser une 3ème année pour les femmes de  Saré Youssouf afin de  finir l’accompagnement et compenser la formation réalisée partiellement la 2ème année.
  • Accompagnement des carrés maraichers :
    • Un bon achat de semences de 50000 FCFA  sera accordé à chacun des 5 carrés maraichers, soit 250000 FCFA ; une convention entre notre association et l’Union des groupements de femmes de Tankanto –Escale devra être signée à ce sujet;
    • Poursuite de la formation sur les techniques en maraichage pour des groupes de femmes, et formation des femmes « relais-maraichage » sur la gestion des périmètres et la planification des activités, la gestion économique et financière…
  • Accompagnement créateurs d’entreprise et Bourses d’investissement :
    • Compte-tenu de la crise COVID, un remboursement différé des prêts des bénéficiaires sera possible mais seulement à la demande et en fonction de la situation économique de chaque porteur de projet;
    • La commission de sélection locale des chefs d’entreprise pourra se mettre en place début janvier, de façon autonome, pour sélectionner 5 à 7 porteurs de projet, jeunes femmes et hommes de la région de Kolda.
  • Accompagnement de 10 jeunes sur des bourses d’activités en 2021…

Compte-tenu de la pandémie persistante, les missions de novembre 2020 et janvier 2021 seront respectivement repoussées en janvier-février et novembre 2021.

L’ensemble des membres du CA a tenu remercier les deux permanents de l’association sur place, Issa et Mamadou, pour le travail effectué et leur implication dans leur mission.

... sans masques pour la photo

... sans masques pour la photo

Voir les commentaires

Nous nous sommes réunis hier à la mairie de Tankanto-Escale  pour la cérémonie de remise de bourses d’activités pour 10 jeunes porteurs de projet, dont 8 femmes. Autour des animateurs de l’association Tankanto étaient présents l’ensemble des chefs de village des localités concernées.

Tout s’est bien passé et chacun a exprimé sa satisfaction d’être encouragé dans sa création d’activité ; en particulier ceux qui font de l’élevage et qui étaient formés depuis longtemps et attendaient ce moment avec impatience. De notre côté nous avons rappelé les engagements de chacun pour la réussite de leur projet.

Très bonne Assemblée Générale à tous les membres de l’association demain.

Issa Mané

Remise des bourses d’activités à 10 jeunes
Remise des bourses d’activités à 10 jeunes
Remise des bourses d’activités à 10 jeunes
Remise des bourses d’activités à 10 jeunes

Voir les commentaires

Nous avons été accueillis aujourd’hui, avec Daniel et Pierre, à Nantes au siège de l’entreprise nantaise « Le phare » par Jean Lou RACINE et Patrick VALLEE, ancien et  actuel président  du « Réseau Entreprendre Pays de la Loire ».

L’objectif de cette réunion était de présenter le travail effectué par l’association dans la zone de Kolda afin de permettre à des jeunes porteurs de projet de concrétiser la création de leur entreprise grâce à un réseau de chefs d’entreprises locales qui les parrainent et les accompagnent.

Une action rendue possible grâce à la mobilisation de chefs d’entreprises essentiellement sarthois à ce jour.

Pierre, Daniel, Jean-Lou et Patrick

Pierre, Daniel, Jean-Lou et Patrick

Nous leur avons transmis les différents numéros des "Échos de Tankanto" qui font un point régulier de l'avancée de ce projet (voir le dernier Écho, le n°7 rédigé par Pierre).

Un grand merci à Jean-Lou pour son accueil au siège de son entreprise.

Voir les commentaires

Yves avec l’appui d’Issa fait le point sur les porteurs de projet accompagnés par l’association dans cette période de pandémie.

 

Point sur les bourses d’entreprendre :

Les candidats pouvant recevoir 10 nouvelles bourses sont choisis. Ce sont des personnes qui ont suivi une formation dans l’activité à développer.

Mais en raison de la situation économique actuelle Issa a décidé d’attendre des jours meilleurs pour distribuer ces bourses. Il souhaite rassembler toutes les chances pour que ces bourses soient remboursées en fin de période.

 

 

Point sur l’accompagnement des créateurs d’entreprise ayant bénéficié d’un prêt croissance :

Issa et Mamoudou poursuivent les relations avec les 5 premiers porteurs accompagnés qui ont majoritairement remboursés leur prêt. Ils suivent donc actuellement 14 entreprises dont 12 sur dans la commune de Tankanto et 2 sur la ville de Kolda.

 

La région est affectée par la pandémie. S’il y a peu de malades, l’économie, par contre, a subi de plein fouet les contraintes de déplacement et de confinement en vigueur. Issa nous indique que les menuisiers reçoivent des commandes malgré la diminution des mariages en cette période. (Les mariages entrainant généralement des commandes de mobilier pour la chambre à coucher, lit et chevets).

La garagiste a connu des journées complètes sans travail. Les pêcheurs ont moins de clients. Les couturiers n’ont pas de commande.

 

Malgré cela le moral reste positif. Un chef d’entreprise fait la remarque suivante : « C’est en période de crise qu’une entreprise doit inspirer confiance ». Les derniers porteurs accompagnés ont un bon niveau de formation. Les parrains se sont tous déplacés une fois au moins vers leur filleul depuis le début de l’année.

Certains rencontrent des problèmes d’approvisionnement de matières premières ou d’écoulement de leur marchandise du fait du manque d’argent des populations. Le boulanger par contre lui profite du Carême pendant lequel les populations consomment beaucoup de pain.

Il a pris une initiative après avoir consulté son parrain (le pêcheur Ibrahima Kandé) ; Il a décidé d’élever des poulets en complément de son activité.

 

Selon les toutes dernières nouvelles d’Issa, le gouvernement commence à libérer les déplacements en raison des fêtes  de la fin de Ramadan qui arrivent prochainement. Ceci devrait permettre une reprise d’activité progressive. Les parrains et la marraine ont indiqués à leurs filleuls : « il faut de la patience devant cette situation de Corona virus ».

Mamadi Sagna, accompagné dans sa création d'entreprise de boulangerie, a pris l'initiative de faire également de l'élevage de poulets.

Mamadi Sagna, accompagné dans sa création d'entreprise de boulangerie, a pris l'initiative de faire également de l'élevage de poulets.

Voir les commentaires

Au Sénégal alors que l'épidémie COVID 19 se poursuit mais semble relativement contenue, le président Macky Sall a annoncé hier  un net assouplissement des restrictions mises en place depuis 50 jours avec la réouverture partielle des marchés, écoles, lieux de cultes et la reprise des transports collectifs.

La zone de Kolda a été peu touchée par cette pandémie. Issa, notre coordinateur nous fait un premier bilan de l’activité de l’activité des carrés maraichers pour la première année de mise en culture.

 

 

« La campagne maraîchère tire vers la fin malgré les problèmes d'irrigation, les équipements du programme P2RS, n’étant pas à ce jour encore finalisés. Cependant trois groupements de femmes ont mené l'activité jusqu'au bout : Saré Youssouph, Boussoura et Sinthiou-Bakhoum.

Le groupement de Sinthiou- Bakhoum qui a démarré très tôt a fait des résultats honorables en produisant des oignons, des choux pommés, des gros piments et d'autres cultures à cycle long. Les trois groupements féminins ont aussi cultivé les légumes qui entrent dans la préparation des repas locaux oseille, gombo et aubergines.

Les femmes se sont donc adaptées à la situation avec une bonne planification de l'activité de façon à éviter certains obstacles naturels car la chaleur est très forte de février jusqu'à maintenant en mai… avec la fin des récoltes et la nécessité d'un arrosage toujours régulier.

La formation organisée a eu des impacts positifs dans la conduite technique et organisationnelle (cotisations pour achats de semences,  mise en place d’un règlement du carré maraîcher accepté par tous). Les femmes “relais techniques” ont véritablement bien joué leur rôle et nous l'avons constaté lors des sessions de formation.

Reste maintenant à préparer la prochaine campagne hivernale en espérant que les problèmes techniques d'irrigation seront résolus au plus vite... car la mobilisation forte des femmes sur l’arrosage a perturbé la bonne tenue des cours d'alphabétisation pour les femmes du village de Saré Youssouph.

Bilan de l'activité des carrés maraichers à Tankanto
Bilan de l'activité des carrés maraichers à Tankanto
Dans le carré maraicher de Saré Youssouph

Dans le carré maraicher de Saré Youssouph

Oumou Diamanka présidente du groupement des femmes de Saré Youssouf.é

Oumou Diamanka présidente du groupement des femmes de Saré Youssouf.é

Voir les commentaires

Hier notre Conseil d’administration à St Pavace a fait une place importante au suivi des programmes en cours suite à la mission de janvier.

 

Sur les carrés maraichers (dont 3 carrés sur 6 sont en fonctionnement, Saré Youssouph, Boussoura, Sinthiou Bakhoum) les membres de commission qui ont suivi ce programme, Elise, Christine et René  ont fait un bilan positif de la mobilisation des femmes et du suivi du programme de formation coordonné par l’association.

En revanche les investissements du programme P2RS ne sont pas terminés dans l’ensemble des carrés et au mieux deux bassins de réserve d’eau peuvent être remplis. De plus la pompe solaire de chaque carré est le plus souvent défaillante et peine à remplir les deux bassins… Là encore comme le rappelle Issa l’adage « tout ce qui doit être fait pour moi, sans moi est contre moi » est au cœur de la problématique actuelle de ce projet…

 

L’ensemble des parcelles ont été mises en culture sur les 3 carrés maraichers opérationnels.

L’ensemble des parcelles ont été mises en culture sur les 3 carrés maraichers opérationnels.

Les femmes s’organisent pour elles-même pour compenser le dysfonctionnement des pompes avec l’appui des jeunes.

Les femmes s’organisent pour elles-même pour compenser le dysfonctionnement des pompes avec l’appui des jeunes.

Sur l’accompagnement à la création d’entreprises: Daniel, Yves et Jean-François se sont félicités de la réussite de l’action en direction des créateurs d’entreprise avec un remboursement effectif des prêts d’honneurs par les jeunes et une implication forte des acteurs locaux dans le projet qui se sont peu à peu appropriés le concept (parrainage réussi des chefs d’entreprise, création de la commission locale de sélection des projets, vif intérêt de la Chambre des métiers de Kolda).

Fort de ce compte rendu chacun des membres présents a pu s’impliquer dans une commission qui permettra de mieux affiner les axes d’amélioration sur les actions en cours en vue de notre Assemblée Générale de juin prochain.

Conseil d'administration dans la Sarthe
Conseil d'administration dans la Sarthe
Un grand merci à Daniel pour son accueil et à Denis pour les photos.

Un grand merci à Daniel pour son accueil et à Denis pour les photos.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>
Haut

 

Archives

Hébergé par Overblog