Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'association

Depuis plus de dix ans, l’association TANKANTO, composé d’une vingtaine de bénévoles des Pays de la Loire, soutient les projets de développement la communauté villageoise de Tankanto Escale au Sénégal. Nous avons travaillé ensemble sur de nombreux projets, programme d’alphabétisation, développement de jardins maraîchers pour les femmes, création d’une pépinière villageoise, amélioration des techniques apicoles, rénovation de la miellerie, mise en place d’un jardin potager à l’école primaire, réhabilitation du dispensaire, création d’une savonnerie artisanale…
L’ensemble de ces réalisations a donné lieu à de nombreux échanges en France et au Sénégal qui nous ont permis de nous enrichir mutuellement.    

Recherche

Situation de Tankanto

Tankanto Escale se trouve au sud du Sénégal en Haute Casamance à proximité de Kolda.
carte-casamance.JPG 

Léopold Sédar Senghor

Que survienne le voyageur porteur d’autres connaissances, d’autres expériences, ayant sur le monde visible ou invisible d’autres conceptions, d’autres avis, d’autres options, et voici que s’engage peut être le dialogue, que s’amorce une découverte mutuelle où le riche n’est pas nécessairement l’étranger, mais où les deux faces de la curiosité se rencontrent non pour un défi, mais pour un complément".

 

Catégories

6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 17:33

Programme plus touristique de fin de mission avec 2 jours sous les palmiers de l’île de Karabanne avant de rejoindre la France.

 

Touristes certes, mais comment ne pas penser à ceux qui prennent la barque d'ici pour espérer arriver aux Canaris.

 

Les femmes de Tankanto pleurent encore leurs enfants disparus.

 

C'est le sens de notre mission depuis 4 ans, permettre aux jeunes pour rester au pays, monter un micro projet et recevoir de l'association Tankanto Machecoul un prêt sans intérêt pour ce même projet, remboursable en un ou deux ans.

 

Pour l’équipe

Denis

sur le bateau d'Elinkine à l'île de Karabanne

sur le bateau d'Elinkine à l'île de Karabanne

Visite de l'île aux pêcheurs

Visite de l'île aux pêcheurs

L'équipe

L'équipe

Repost 0
Published by Michel Hivert - dans En direct de Tankanto
commenter cet article
5 novembre 2016 6 05 /11 /novembre /2016 17:00

Nous avions beaucoup de difficultés de réseau ces derniers temps ce qui explique notre silence.

 

Voilà les grands moments de notre fin de mission.

 

La visite des réalisations dans les villages est toujours un moment concret qui nous renvoie l’utilité et la reconnaissance de  notre Association :

  • Au Village de Secouh Sembé, Fatou Baldé éleveuse de moutons, très satisfaite des bourses nous a confié que celles-ci lui avaient permis de faire l’inscription et l’achat de fournitures pour la rentrée des enfants à l’école.
  • A Sinthiang thierno Demba, Ibrahima Baldé pêcheur nous a fait une démonstration à l’épervier. Les bourses lui ont permis d’acheter des filets et gagne maintenant 4 500 Fcfa/ jour.
  • A Temento Soukel, 3 femmes qui ont bénéficié des bourses et qui ont aussi suivi le groupe d’Alphabétisation. En échangeant avec elles, elles disaient le bonheur de lire les pancartes indiquant les villages, mais aussi la difficulté de continuer d’apprendre et surtout la nécessité de pratiquer pour ne pas oublier les acquis.
  • A Saré Dicory, une femme qui fait du maraichage, 4 ha de Pastèque, mais la faible pluviométrie obligera à arroser à la main…pour pouvoir en tirer quelques ressources pour sa famille.
  •  

Sans doute une rencontre précieuse pour le futur projet, L’ ARD (Agence régionale de Développement). Une rencontre avec le Directeur nous a permis de comprendre la mission de l’ARD. Mr Abdoul Anne, le directeur nous connaissait via le comité de sélection du FSD mais il a été surpris de la diversité des actions que nous lui avons présentées et l’antériorité de notre association à Tankanto. Il nous a donné quelques exemples où l’agence pourrait intervenir dans un prochain projet comme accompagnateur, mise en réseau et facilitateur pour monter des demandes de financements.

 

 Il ne nous a finalement pas été possible de rencontrer le directeur d’Agence du Crédit Mutuel.

 

Lundi, temps de clôture avec les femmes, un représentant de la Mairie et les représentant de la MFR ce qui nous a donner l’occasion de retransmettre notre travail de la semaine et nos espérance de projets à venir.

 

En fin de journée, audience avec le sous-préfet de manière à honorer les autorités locales qui suivent, à travers les écrits d’Issa et Mamadou, avec attention les projets de l’association.

 

Pour l'équipe

Pierre

Visite dans les villages...

Visite dans les villages...

... à la rencontre des bénéficiaires de bourses d'entreprendre.

... à la rencontre des bénéficiaires de bourses d'entreprendre.

Les derniers jours à Tankanto
Les derniers jours à Tankanto
Lors de la réception du sous préfêt de Dioulacolon

Lors de la réception du sous préfêt de Dioulacolon

Repost 0
Published by Michel Hivert - dans En direct de Tankanto
commenter cet article
31 octobre 2016 1 31 /10 /octobre /2016 15:34

Accompagnées de Mamadou, nous avons rencontré les Femmes qui ont bénéficié du FSD. 13 femmes sont venues parfois de loin à la mairie de Tankanto. Elles ont entre 20 et 33 ans et ont de 2 à 6 enfants. Sur le groupe seulement 3 sont allées à l’école, les autres ont été mariées jeunes. Elles ont envie que leurs filles fassent des études et apprennent un métier.

 

Elles se plaignent beaucoup de n’avoir aucun matériel pour travailler alors qu’elles ont beaucoup de tâches à exécuter (eau, bois, pilage, ménage, cuisine maraichage élevage ….. et toujours s’occuper des enfants.). Elles sont satisfaites d’avoir pu se lancer dans une activité productive de revenus mais les maraichères déplorent l’absence de clôtures et la divagation des animaux et les éleveuses le manque d’abris.

 

Grace à cette activité elles se sentent mieux reconnues dans la famille. Elles trouvent les postes de santé trop éloignés de leurs lieux de vie car elles n’ont pas de moyens de transport et ce sont les papas qui accompagnent les enfants malades. Les médicaments sont souvent trop chers et les équipements sanitaires insuffisants, d’autant que les forages manquent.

 

Elles reconnaissent cependant des progrès  par rapport à leur maman surtout concernant la contraception.6 jeunes femmes première épouse ne souhaitent pas que leur mari prennent une 2éme femme, mais 5 acceptent  et parfois même apprécient une complicité féminine pour se répartir les tâches.

 

Elles ont conscience de mieux vivre dans leur village qu’à la ville pour nourrir la famille.Les activités leurs ont apporté l’espoir d’améliorer leur vie quotidienne et certaines sont prêtes à aller vers les prêts bancaires si on les accompagne pour développer leur activité.

 

Pour l’équipe

Liliane et Elise.

 

Hier, journée centrée sur les femmes à Tankanto
Hier, journée centrée sur les femmes à Tankanto
Hier, journée centrée sur les femmes à Tankanto
Repost 0
Published by Michel Hivert
commenter cet article
30 octobre 2016 7 30 /10 /octobre /2016 17:47

Vendredi nous étions reçus à la chambre des métiers avec 6 entrepreneurs, le président de la chambre et 2 techniciens. Nous avons abordé ensemble la fonction de parrainage et nos échanges étaient intéressants et rapidement les questions concrètes et financières sont évoquées ( qui rencontre qui, quand, quelle fréquence, qui paie le déplacement depuis Tankanto…). Ils sont par ailleurs demandeurs de contacts avec les parrains français qui pourraient s’investir dans notre projet. Donc tout cela est à éclaircir et à formaliser dans un prochain protocole.

 

L’après-midi, Liliane et Elise ont préparé leurs entretiens avec les femmes demain pendant que Denis avec Issa a fait le point financier des comptes FSD et de l’Association.

 

Vers 16h30 nous avions RDV avec un entrepreneur local assez hors du commun par son parcours de soudeur mécanicien,  dans l’humanitaire, son ingéniosité et son sens de l’anticipation des affaires : Amadou Lamine Baldé de la Sté H.B.M. Il a pris le temps de nous faire visiter ses ateliers de fabrication de moulins à farine, de matériel agricole et de production de grillage et également ses projets d’extension.

 

Ici il fait bien chaud 37°et ça ne baisse pas beaucoup la nuit. Heureusement les chambres des 6 Jarres sont confort avec la climatisation. Mais la température n’empêche pas les 2 femmes de la mission de faire quelques achats de tissus !

 

Et puis dernière info : Nous roulons en voiture Chinoise de Mr le maire avec Papis le chauffeur, ça change d’ « Air Tankanto » !

 

Voyez aussi que le couloir est notre cantine, hier le célèbre fonio était très bon selon Denis !

 

Pour l’éqipe

Pierre

La délégation avec les représentants de la Chambre des métiers

La délégation avec les représentants de la Chambre des métiers

Une femme alphabétisée lors de la réunion d'accueil de la veille

Une femme alphabétisée lors de la réunion d'accueil de la veille

La cantine de l'équipe à Kolda

La cantine de l'équipe à Kolda

Denis visiblement satisfait de la cantine

Denis visiblement satisfait de la cantine

Liliane finalise quelques achats

Liliane finalise quelques achats

Repost 0
Published by Michel Hivert
commenter cet article
29 octobre 2016 6 29 /10 /octobre /2016 14:09

Bonjour à toutes et tous,

 

D’habitude organisée à la MFR , cette fois c’est à la Mairie de Tankanto que s’est tenue l’assemblée d’accueil de la Mission. En présence d’Abdoulaye SOW le maire, le chef de village, des Président et Présidente de la MFR et des représentants des jeunes bénéficiaires des fonds FSD nous avons présenté les objectifs  de la mission et notre volonté de prolonger les actions entreprises en direction du développement des activités des jeunes avec une attention particulière pour les jeunes femmes.

 

Plusieurs jeunes, et notamment des femmes de la région du Diéga nouvellement bénéficiaires de Bourses d’Entreprendre ou d’Alphabétisation ont pris la parole pour remercier l’association et dire la reconnaissance qu’elles éprouvent depuis l’aide apportée. La question des remboursements a souvent été évoquée par Issa pour permettre la pérennité des projets.

 

 Une visite au centre de ressources a permis  de voir qu’il fonctionnait et devenait de plus en plus un outil communal. D’ailleurs Abdoulaye SOW a récemment provoqué une mission d’évaluation de son mandat de Maire à mi-parcours avec sous-préfet et autres élus locaux et le Centre de ressources a été qualifié de « joyau d’équipement de la commune » ! Pour avoir un éclairage complet sur le fonctionnement, nous rencontrerons l’employé communal en fin de semaine.

 

Mais les satisfactions ne sont jamais totales ; nous avons rendu visite à l’Infirmier du centre de Santé, qui a réitéré violemment les accusations erronées vers Issa lors du montage et la gestion du projet FSD. Nous avons quitté la salle et mis fin à une discussion impossible. Notre association au prochain Conseil d’administration devra prendre position sur ses agissements et vis-à-vis du poste de Santé.

 

 Une brève visite à Mamadou N’Baye l’informaticien de Kolda a permis de nous mettre en réseau avec le Directeur de l’ARD agence régionale de développement et un entrepreneur que tous deux nous rencontrons très prochainement. A chaque présentation de l’idée de Parrainage des jeunes qui veulent pérenniser leur activité, nous recevons un écho intéressé. Reste à le rendre concret et actif. Nos différends rdv vont nous y aider !

 

Fin de soirée et repas avec Bailo Sidibé le directeur du Collège pour échanger sur l’enseignement à Tankanto, quelles évolutions et difficultés constate t il…. Avec une remise de quelques livres de la part de Denis et Liliane et un ballon de foot pour les futurs footballeurs pro !!!

 

Pour l’équipe,

Pierre

Accueil à la mairie de Tankanto

Accueil à la mairie de Tankanto

Les femmes prennent la parole

Les femmes prennent la parole

Une femme bénéficiaire de bourse d'entreprendre du Diéga

Une femme bénéficiaire de bourse d'entreprendre du Diéga

Visite du centre de ressources

Visite du centre de ressources

Elise et Lliliane en conversation avec des femmes de Tankanto

Elise et Lliliane en conversation avec des femmes de Tankanto

Rencontre avec Mamadou N’Baye l’informaticien de Kolda

Rencontre avec Mamadou N’Baye l’informaticien de Kolda

Avec Sidibé le directeur du collège

Avec Sidibé le directeur du collège

Fin de soirée au "couloir".

Fin de soirée au "couloir".

Repost 0
Published by Michel Hivert
commenter cet article
27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 18:00

Partis depuis Samedi de Nantes, nous voici enfin arrivés hier, mercredi après-midi aux 6 Jarres.

Voici un petit résumé photos de ce temps de voyage qui n’en finissait pas.

Départ de Nantes Atlantique Samedi midi pour être à Dakar en soirée avec escale au Portugal. Malheureusement un avion éclate un pneu en atterrissant alors que nous allions décoller pour Dakar. Aéroport fermé,  Une heure plus tard nous étions dans une chambre d’hôtel à Lisbonne que nous ne quitterons que le lundi après-midi. Sous la guidance de Liliane, nous visiterons un peu Lisbonne (ville très sympa)….

Lundi soir arrivée à l’Espace Thialy, et Mardi avant de prendre le bateau, un petit tour par le marché, ce qui permet à Elise de se parer des couleurs locales… Ce matin arrivée vers 10h à Ziguichor en Bateau et avons récupéré nos bagages et Souleymane dans sa magnifique « Air Tankanto » nous a conduit par la route du Sud (La 6 ) jusqu’au 6 jarres.

Ce soir nous rencontrons le Maire Abdoulaye Sow qui doit nous prêter sa voiture et son chauffeur cette semaine pour nous véhiculer dans la zone. Avant un premier entretien avec le Président de la Chambre des métiers et quelques chefs d’entreprises pour entamer notre projet de tuteurât

Pour l’équipe Pierre

L'équipe au départ de Nantes

L'équipe au départ de Nantes

L'escale au Portugal fut longue

L'escale au Portugal fut longue

L'arrivée au Sénégal

L'arrivée au Sénégal

Le bateau jusqu'à Ziguinchor

Le bateau jusqu'à Ziguinchor

Le chargement des bagages sur "Air Tankanto"

Le chargement des bagages sur "Air Tankanto"

Souleymane a conduit la délégation jusqu'à Kolda

Souleymane a conduit la délégation jusqu'à Kolda

Repost 0
Published by Michel Hivert - dans En direct de Tankanto
commenter cet article
23 octobre 2016 7 23 /10 /octobre /2016 11:45

Elise, Liliane, Denis et Pierre sont partis hier pour le Sénégal. Après une escale à Lisbonne il ont rejoint Dakar.  Ils seront sur place à Tankanto après un petit séjour à St Louis. Bonne mission à eux.  

Ils sont partis pour Tankanto
Repost 0
Published by Michel Hivert - dans En direct de Tankanto
commenter cet article
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 12:42

Samedi dernier, les participants de la prochaine mission se sont réunis chez Emmanuel Dilé pour préparer la mission de fin Octobre à Tankanto.

 

Une fois les affaires logistiques et d’organisations matérielles passées en revue, nous avons construit le contenu de notre séjour sur place en lien avec les réflexions du projet 2017/2019 que nous avons commencé à mettre en perspectives au sein de l’Association.

 

Issa nous conseillera et organisera les choses sur place avec les acteurs locaux pour :

  • Faire le point financier avec Issa sur le programme FSD, puis rencontre avec Pierre Daniel Calonne pour échanger sur le prolongement du FSD ;
  • Prendre des contacts avec les groupements d’entreprises locaux et institutionnels à Kolda ;
  • Commencer à lister avec Issa et Mamadou les jeunes qui pourraient entrer dans une démarche « Sénior » de développement de leur activité économique avec tutorat et implication du Crédit mutuel du Sénégal ;
  • Redéfinir le cadre avec Issa des prochaines bourses femmes. Rencontrer les femmes du groupe des 10 familles Test FSD, pour mesurer impact formation au genre ;
  • Voir pour le lancement d’un nouveau groupe d’alphabétisation et son implantation géographique. Réfléchir avec l’Infirmier du poste de Santé sur l’implication en matière de prévention Hygiène…. dans le cadre des formations ;
  • Préparer les rencontres avec le Maire, le S/Préfet, le directeur du Collège ;
  • Faire un point d’étape au centre de ressources sur son fonctionnement ;
  • Passer un temps de rencontre dans les villages avec femmes ayant bénéficié des bourses d’entreprendre…
Préparation de la mission d'octobre

Voilà les grandes lignes de cette prochaine mission, que bien sur nous adapterons au fil du rythme local. Nous ferons une priorité des contacts avec les chefs d’entreprises locaux et les organismes institutionnels qui pourraient s’impliquer dans notre prochain programme 2017/2019.

 

Un grand merci à Emmanuel pour son accueil ce qui à mi-chemin Sarthe /Loire Atlantique à donner un espace de travail et de repas pour l’équipe.

 

 

Elise, Liliane, Denis et Pierre

Préparation de la mission d'octobre
Repost 0
Published by Michel Hivert - dans Vie de l'association
commenter cet article
2 septembre 2016 5 02 /09 /septembre /2016 07:38

Grâce au programme FSD, il était prévu d’attribuer 75 bourses aux jeunes femmes de la commune de Tankanto désireuse d’entreprendre une activité génératrice de revenus afin d’améliorer leur condition de vie. 58 femmes sont déjà bénéficiaires d’un prêt en 2015 et 2016. 17 femmes viennent d’obtenir à leur tour une bourse d’entreprendre en aout dernier.

 

 

Pour les 58 premières bénéficiaires les activités entreprises par les femmes sont :

  • L’élevage de petits ruminants, pour la grande majorité,
  • Le petit commerce,
  • La poterie,
  • les équipements de trait,
  • le maraichage.

 

Pour ce qui concerne le remboursement des créances, les opérations de recouvrement ont déjà démarré, sur les 58 femmes bénéficiaires du financement, 41 vont avant fin 2016 rembourser comme suit la somme de 1 600 000 f CFA :

  • Remboursement intégral de leur prêt : 23 femmes détentrices de bourses de campagne = 1 150 000 f CFA
  • Remboursement de moitié leur prêt : 18 femmes détentrices de bourses d’investissement =  450 000 f CFA

 

Ces remboursements permettront à d’autres femmes de bénéficier de prêts sans intérêt en 2017.

 

 

 

Cette jeune femme a bénéficié d'une bourse d'investissement de deux ans pour débuter son activité d'élevage.

Cette jeune femme a bénéficié d'une bourse d'investissement de deux ans pour débuter son activité d'élevage.

Repost 0
Published by Michel Hivert
commenter cet article
29 août 2016 1 29 /08 /août /2016 07:03

Le programme de soutien à la création d’activité, à l’alphabétisation et à la formation professionnelle des jeunes femmes de TANKANTO se poursuit grâce au Fond social de  développement. Issa, notre coordinateur, a fait cet été le point sur le volet formation  (réunions de sensibilisation au genre, alphabétisation et formation technique).

 

 

Les réunions de sensibilisation au genre :

 

Le résultat attendu de cet axe de travail dans le cadre du projet FSD est de sensibiliser 200 femmes par des réunions d'information sur le genre.... Elles doivent contribuer à une sensibilisation sur la place de la femme dans la société rurale sénégalaise, l’intérêt de l’équilibre hommes/femmes. Le choix des causeries, de leurs contenus et de leur durée est à l’appréciation des deux coordinateurs en fonction des besoins recensés et sera élaboré en amont des interventions. Des personnes  ressources interviennent également suivant les besoins identifiés (techniques, santé, hygiène…) toujours dans l’objectif de favoriser l’autonomisation des femmes et le rôle de chacun dans la famille pour l’amélioration du bien-être.

 

Suite au rapport intermédiaire des actions d’information et de sensibilisation sur le genre se sont poursuivies dans les villages. Dans ce cadre axe, nous n’avons jamais perdu de vue  que l’enjeu est important, il s’agit  d’orienter le processus  afin d’obtenir auprès des populations  le développement permanent d’une culture de changement social.

 

Les femmes sont toujours au cœur de nos  préoccupations afin qu’elles jouissent des mêmes opportunités et ressources que les hommes pour le bien être dans leur famille.

 

Dans les causeries, nous insistons à chaque fois sur l’esprit de partage, d’autonomie et le sens des responsabilités, sans lesquels il n’y aura point d’équilibre dans les ménages, mais aussi une appropriation des actions initiées en faveur des femmes.

 

Il faut souligner qu’auparavant, nous avons mené des enquêtes avec un questionnaire permettant de recueillir  des informations complémentaires dans 10 ménages pour voir :

  • L’implication ou non des femmes dans la gestion des ménages.
  • Les difficultés rencontrées par les femmes dans leur ménage.
  • Les rapports entre les hommes et les femmes dans un ménage.
  • Les obstacles qui entravent l’autonomisation des femmes
  • L’éducation des filles, les problèmes de santé dans les ménages.

 

Les réponses obtenues ont permis d’orienter les causeries vers une démarche participative et active. Ces informations nous permettront également de mesurer les changements potentiels de pratique et de perception à la fin du projet. A ce jour notre stratégie semble produire  des échos favorables dans certaines familles et ménages et le travail va se poursuivre.

 

Depuis le début de cette sensibilisation et par des échanges que nous avons avec  des collaborateurs qui s’intéressent au genre, l’implication des hommes  au processus est toujours  nécessaire pour que les acquis  soient durables.

 

De décembre 2014 à nos jours, nous avons organisé des séances d’informations et de sensibilisation qui ont touché 265 femmes et 71 hommes, pour un total de 12 séances dans l’ensemble de la communauté de Tankanto. Toutes les femmes qui ont été formées ou qui ont bénéficié d’une bourse (205) s’y sont impliquées.

 

Une séance d’information et de sensibilisation sur le genre et l’autonomisation des femmes dure 1h 30 et peut aller jusqu’à 2 heures, car les échanges sont quelques fois passionnants.

 

Nous portons des plaidoyers auprès des autorités à chaque occasion.

Réunion de sensibilisation sur le "genre" animée par Mamoudou et Sangui, la présidente de l'association féminine

Réunion de sensibilisation sur le "genre" animée par Mamoudou et Sangui, la présidente de l'association féminine

Les formations :

 

 

Le résultat attendu de formations en direction des jeunes femmes devant ou ayant bénéficié d’une bourse d’entreprendre dans le cadre du projet FSD est le suivant :

  • 55 femmes alphabétisées sur deux ans,
  • 200 femmes formées sur des cycles de formations professionnelles ou économiques.

 

Dans la continuité de l’année 2015 les cours d’alphabétisation se sont poursuivis en 2016 pour 60 femmes avec les mêmes effectifs dans 2 villages  pour la langue poular :

  • Saré ousmane avec 35 femmes,
  • Hamdallaye Diéga avec 25 femmes.

 

Dans cette dernière classe, les auditrices viennent de quatre villages proches de Hamdallaye Diéga.Compte tenu des préoccupations des auditrices, deux jours de cours sont maintenus par semaine, quatre heures sont prévues par jours de cours. La durée des cours est de six mois par an et pour deux ans et elles sont dans leur deuxième année de formation.

 

 

Pour permettre à certaines femmes déjà initiées en alphabétisation et même en français (niveau primaire) des cours de maintien  sont organisées par les moniteurs pendant surtout les jours de repos en hivernage. Pour permettre aux soixante femmes inscrites dans les deux classes de parfaire leur apprentissage en lecture et calcul, 124 manuels en poular sont mis à leur disposition depuis janvier 2016.

 

 

Les acquis se renforcent et les rapports mensuels sur le fonctionnement des cours sont établis par les deux moniteurs.

 

Les femmes participent aussi aux causeries sur l’hygiène et la prévention de certaines maladies courantes :

  • La prévention du paludisme
  • Comment lutter contre le péril fécal
La classe d'alphabétisation d'Hamdallaye Diéga

La classe d'alphabétisation d'Hamdallaye Diéga

Quant aux formations professionnelles ou économiques, elles sont organisées et programmées pour permettre aux femmes de mener à bien leurs activités. Au total, nous avons pu tenir sept (7) sessions de formation professionnelles en  faveur de 205 femmes sur les thèmes suivants :

  • Techniques maraichères avec 2 sessions de 6 jours dans 2 villages avec 35 femmes
  • Techniques d’amélioration de l’élevage avec 2 sessions dans 2 villages en 5 jours   pour 65 femmes.
  • Gestion des activités génératrices de revenus : 3 sessions de 7 jours dans 3 villages pour 105 femmes.

 

 

Toutes les femmes qui ont déjà reçu leur bourse sont formées dans les deux activités principales (Maraichage – élevage) et la formation en gestion des activités génératrices de revenus était ouverte à toutes les femmes et nous en avons fait une obligation.

 

 

Les femmes (17) qui attendent à recevoir leur financement sont déjà formées  dans l’activité qui les intéresse et dans la gestion économique.

 

 

Un prestataire de service a dispensé les formations en élevage et Issa Mané a animé celles qui concernent le volet maraichage et la gestion des activités génératrices de revenus (théorie pratique).

Formation technique en maraichage animée par Issa.

Formation technique en maraichage animée par Issa.

Repost 0
Published by Michel Hivert
commenter cet article