Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Association Tankanto

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 40 > >>
Abdoulaye Sow de l’APR, élu maire de Tankanto Escale

 

Le nouveau maire de la commune de Tankanto Escale dans le département de Kolda vient d’être installé. Il s’agit d’Abdoulaye Sow, responsable politique de l’APR. Lors du vote, l’édile a eu 34 voix contre 8 voix et 4 voix pour ses adversaires Souleymane Sow et Samara Konté. Le premier magistrat de Tankanto Escale est un enseignant de formation et surveillant au collège de Tankanto Escale, il est âgé de 37 ans. Dans sa première allocution prononcée à l’occasion de son installation, le nouveau maire estime que « tout est priorité dans la collectivité de Tankanto Escale ». Cependant, il promet de s’attaquer tout de suite  à l’Etat civil. A l’en croire, « de faux extraits de naissance sont encore malheureusement entre les mains des citoyens de cette commune ». Abdoulaye Sow de poursuivre que l’électrification et l’allègement des travaux des femmes figurent parmi les préoccupations majeures de sa commune.

 

Article de Koldanews sur le nouveau maire de Tankanto

Voir les commentaires

Un lendemain de Korité pluvieux à Kolda le 30 juillet dernier. Heureusement car la pluie se faisait attendre dans le Fouladou et inquiétaient les producteurs qui vont pouvoir reprendre le chemin des champs. Quelques jours avant, la commission de sélection de nouveaux prêts s’est réunie le 26 juillet 2014.


 

Cette commission a validé 31 bourses d’entreprendre soit 15 projets de campagne et 16 projetsd'investissements qui, comme nous l’avons souhaité, doivent à terme devenir majoritaires. Autre élément de satisfaction les projets des jeunes s’étendent maintenant à l’ensemble de la zone de la communauté rurale (mairie) Talto et Saré Yoba Diéga, proche de la Guinée Bissau.


21-10-13-Tankanto--25-.JPGLe projet d'investissement d'un jeune boulanger validé l'an dernier.


 

Issa et Mamoudou se font pédagogues auprès de l’ensemble des jeunes, relayés par les responsables locaux, pour persuader les bénéficiaires de bourses d’entreprendre de respecter les délais de remboursement pour ne pas retarder les futurs prêts.

Pour les jeunes qui ont entièrement remboursé leur prêt et qui voudraient avoir un autre financement, Issa et Mamoudou leur conseillent en cas de besoin de s’adresser au Crédit Mutuel de Kolda, partenaire du projet, pour y ouvrir un compte. Dans cette optique nous allons travailler en 2015 à ce que ces jeunes entrepreneurs bénéficient par cette banque de micro crédit de prêts à taux préférentiel.


SAM 0719

Mamoudou et Issa

 

Issa nous rapporte dans son précédent rapport un autre sujet d’inquiétude local :

« La fièvre hémorragique d’ébola sévit en Guinée Conakry, et nous partageons avec ce pays une frontière qui est poreuse. Les autorités sanitaires sont sur le qui-vive et demandent aux populations d’être très vigilantes. L’existence de marchés hebdomadaires accentue les risques, puisque tous ces pays limitrophes du Sénégal se retrouvent dans ces mêmes lieux d’échanges

Tous ces messages de sensibilisation sont relayés par les radios locales, mais aussi les infirmiers jouent leur partition pour éviter cette maladie en veillant surtout à la propreté des mains et à l’alimentation.

Nous participons à notre manière à cette sensibilisation dans tous les villages où nous passons ».

Voir les commentaires

Abdoulaye Sow a été finalement élu maire de Tankanto.


Comme nous le rapporte Issa « la jeunesse a remporté un combat par la force des urnes et on attend la composition définitive du bureau où Monsieur Sagna de l'école de Tankanto souhaite figurer ».


 C’est plutôt une bonne nouvelle pour notre association pour lequel A. Sow a toujours été un véritable partenaire de nos projets.

 

A-Sow.JPG

Abdoulaye Sow lors de la signature de la convention en février 2011 sur la bourse d’entreprendre jeunes.

 

Cette élection du maire s’inscrit dans l’acte III de la décentralisation au Sénégal. Celui-ci permet de désigner les conseillers municipaux et départementaux dans 602 collectivités locales, qui élisent à leur tour les maires et les présidents de départements. Les collectivités locales (transformation des communautés rurales en communes de plein exercice avec des maires et un renforcement des délégations). Les communes gèrent notamment le domaine foncier, les ressources naturelles, l'éducation, la jeunesse et la culture.

 

Voir les commentaires

Le dimanche 22 juin dernier le CA de l'association Tankanto a été accueilli chez Yves à La Guierche dans la Sarthe.

 


 

Nous avons en début de réunion eu une pensée pour Guy dont la fille, journaliste photographe, a été assassinée en Centrafrique le mois dernier.

 

Guy nous a transmis le message suivant : « Merci de l’amical soutien de l'ensemble des membres de l'association Tankanto-Machecoul. Camille a perdu la vie en dénonçant les populations victimes des guerres et conflits pas ou peu médiatisés. Elle n'était pas photographe-reporter de guerre, elle s'intéressait avant tout aux personnes qui souffraient dans ces pays en proie à la désolation… Ses photos étaient des témoignages pleins d'humanité. Mon implication passée au sein de l'association l'avait interpellée et j'étais fière qu'à sa manière, avec sa personnalité, nos actions communes soient relayées, d'autant plus que ses compétences professionnelles étaient reconnues par ses pairs par le prestigieux prix du Photograph of the year ».


Camille-Lepage.jpgCamille

 

Yves nous a ensuite fait partager la lettre d’Issa envoyée pour remercier les donateurs ligériens de leur mécénat.


Philippe Papin, conseiller Régional Pays de la Loire et 2e vice-président de la Commission de la Stratégie Européenne et Internationale et des Coopérations Interrégionales, nous a fait l’amitié d’assister à notre réunion.


Pierre lui a présenté la genèse de notre association et les différents programmes mis en œuvre ces vingt dernières années pour la plupart soutenus financièrement par le Conseil Régional. Nous avons pu échanger sur le programme en cours réalisé grâce à l’appui du programme FRASICOD à savoir le « développement d’activités économiques pour des jeunes de la Communauté rurale » grâce à l’excellent rapport d’activités envoyé par Issa et Mamadou.


Le débat entre nous a été très riche et nous avons pu échanger très librement sur l’ensemble la dynamique de projets mais aussi des difficultés de l’association en particulier de nos liens distendus avec le Conseil rural local qui n’a jamais tenu ses promesses d’engagement sur les projets locaux pourtant menés à leur demande.


Philippe Papin a insisté pour que l’association s’implique plus encore dans le réseau ALCID du Conseil Régional en s’engageant si possible dans la constitution d’une plateforme Sénégal afin de mieux travailler en réseau avec les autres associations ligériennes travaillant au niveau de ce pays.

 

14-06-22-CA-Tankanto-Sarthe--2-.JPGMerci à Philippe Papin pour sa participation à notre réunion.

 

 

Nous avons fait le point sur les dossiers de subventionnement en cours et Denis est intervenu pour faire un bilan financier de l’association et le suivi économique mensuel des comptes.


Les membres réunis ont par ailleurs décidé de travailler sur le dépôt d’une demande d’aide par le « Fonds social de développement », en lien avec Hélène Julien du pôle de la coopération non gouvernementale de l’ambassade de France à Ziguinchor, pour mieux accompagner les projets féminins de création d’activités économiques. Liliane, Françoise, Claudine et David prépare ce dossier.

 

14-06-22-CA-Tankanto-Sarthe--3-.JPG


L’organisation de la prochaine mission suivra d’ailleurs particulièrement la mise en place de ce dernier projet. Elise, Claudine Liliane et Pierre devraient y participer.

 

14-06-22-CA-Tankanto-Sarthe--6-.JPGUn grand merci à Yves et à sa femme pour leur accueil et le sympathique repas dans un cadre magnifique.

Voir les commentaires

Issa et Mamadou ont fait un point sur les projets jeunes et résultats économiques activité par activité dans leur dernier rapport


 

Extrait de leur rapport sur les activités de la pêche et du maraichage qui concernent les 2/3 des projets

 

"Les poissons capturés dans notre fleuve sont des carpes et des silures. A cause des barrages réalisés en des endroits pour lutter contre la remontée du sel, l’eau s’est déstalinisée. Beaucoup d’activités tournent le long du fleuve. La pêche, le maraichage et la production de riz. Certaines ONG ont l’idée de tenter l’aquaculture avec des bassins emménagés. Il se trouve qu’avec la reprise de la route du sud Ziguinchor – kolda, les entreprises qui assurent les travaux pompent beaucoup d’eau du fleuve. La nappe a baissé et les pêcheurs se sont plaints car leur activité est totalement menacée depuis le mois de janvier 2014. Les captures ont diminué durant les deux derniers mois (avril – Mai 2014). Malgré tout, ils tirent profit de cette activité.

 SAM 0713

La commision d'attribution des prêts en réunion.

 

Sur le volet maraichage nous constatons que certains se sont organisés en groupes, d’autres ont travaillé individuellement. Au total sur les 34 jeunes qui étaient financés pour le maraichage, 33 ont réellement été actifs. Pour des raisons évoquées, il y a une femme qui a changé d’activité. Ces résultats sont régulièrement collectés durant les suivis.

Nous avons noté les difficultés suivantes : un manque d’eau d’irrigation pour ceux qui sont un peu éloignés du fleuve, pression sur les cultures due aux nombreux animaux en divagation nuit et jour. S’il y’a difficultés de vente, c’est avec les oignons pour les retardataires dans le marché. Les spéculations locales prisées par les populations sont cultivées. Sans être exhaustif, l’activité maraichère a produit en recette brute 4 025 800 f et recette 3 151 050 f soit 95 485 f par producteur pendant 6 à 7 mois d’activité.

Comparé à la culture de l’arachide où certains gagnent difficilement ce montant et pendant 9 à 10 mois d’intense activité agricole.

Les mêmes recommandations reviennent toujours il faut démarrer tôt les activités maraichères et bien choisir les spéculations à cultiver voir même diversifier car il y’ a des légumes recherchés par les clients".

SAM_0706.JPG

 La récolte d'oignons

 

 

Par ailleurs Issa et Mamadou dans une lettre envoyée à Yves ont tenu à remercier les mécènes de l’opération un mot pour Tankanto


A Monsieur Yves Bouttier responsable de la collecte des fonds

Objet : Remerciements

Monsieur,

Nous ne cesserons jamais de remercier tous ceux qui ont de près ou de loin contribué à la mobilisation et à la collecte des moyens financiers, ayant permis à l’association Tankanto- Machecoul de mettre à notre disposition une moto et ses accessoires.

Si nous parvenons à être régulièrement sur le terrain pour le suivi des activités, c’est incontestablement grâce à cette moto.

Pour produire des résultats, il faut sortir des « quatre murs », car notre rôle est d’être à l’écoute des populations, des jeunes, échanger avec eux, les conseiller afin qu’ils entreprennent de bonnes activités pour le développement de la communauté.

Etant donné que vous êtes le responsable de la collecte, tous les acteurs locaux et nous mêmes voulons à travers ce message vous transmettre nos sentiments de gratitude et de reconnaissance aux généreux donateurs.

Soyez rassurés que nous ne ménagerons aucun effort pour veiller au bon entretien de cet outil de travail.

Infiniment merci !

Issa Mané et Mamoudou Sané

 SAM_0726.jpg

 

SAM 0719

 

Voir les commentaires

Une journée dense de travail lors de notre dernière assemblée générale de samedi dernier.


 

Au menu le rapport moral de l’année écoulée a été présenté par Claudine et Pierre avant que Philippe nous présente les comptes.


14-04-05-AG-Tankanto--10-.JPG

 

L’après midi a été consacré à l’échange sur le rapport d’orientation. Il a été décidé :


 De poursuivre le plan d’action 2012 2014 autour du Projet d’aide à la création d’activités ou de micro entreprises par les jeunes de la communauté rurale de Tankanto Escale.

  • avec l’octroi de 70 à 80 jeunes nouvelles bourse d’entreprendre (objectif 150 à 170 fin décembre 2014) ;
  • avec des formations organisées par les animateurs locaux pour mieux assister les jeunes dans leur projet (alphabétisation, formation technique en élevage, pépinière et maraîchage, comptabilité, calcul de rentabilité, conduite de projet et connaissance des filières développées.) avec des appuis, au besoin de tuteurs.

 Finaliser avec le Crédit Mutuel de Kolda un accord de prêts à taux préférentiels pour les jeunes ayant remboursés leurs premiers prêts et ayant besoin de consolider ou développer leur activité.


 Consolider nos sources d’appui et de subventionnement : FRASICOD, Mairie de Machecoul, « Loire-Atlantique Solidarité sans frontière, réserve parlementaire de Monique RABIN, Fond social de développement de l’ambassade de France, mécénat d’entreprise.


 D’améliorer le suivi mensuel comptable des activités sur place.


 Poursuivre l’accompagnement de certains programmes précédents, le centre de ressources, la CUMA, le poste de santé.


Enfin nous avons préparé le plan d’action 2015 2016, les prochaines missions et les diverses manifestations « ici » en 2014.

 

 

14-04-05-AG-Tankanto--9-.JPG

Un grand merci à l’ensemble de l’équipe de la MFR,  Olivier et à David pour leur accueil ainsi qu’à Michel et Nicole pour la préparation du repas....

 

 


 

14-04-05-AG-Tankanto--8-.JPG

et à Marie Rénée pour son reportage photo sur son dernier séjour en Casamance.

 


 

 

Merci également à Bernard le correspondant de presse d’Ouest France pour son article 

 

 

Tankanto Machecoul accompagne les jeunes de Casamance

14 04 05 AG Tankanto

Depuis 1993, l'association Tankanto Machecoul entretient des liens de coopération avec la communauté rurale de Tankanto en Casamance au Sénégal. L'association présidée par Michel Hivert a tenu son assemblée générale samedi dernier, à la Maison familiale. Il a été décidé d'amplifier l'action, décidée en 2011, pour maintenir les jeunes au pays et lutter contre l'émigration clandestine en les aidant à développer des activités économiques pérennes.

L'association octroie des prêts sans intérêt à des jeunes qui veulent lancer une activité. Quatre-vingt-dix-neuf jeunes ont déjà bénéficié de ce dispositif assorti d'un accompagnement et d'une formation.

Les projets sont très variés : le maraîchage, l'élevage, la pêche, l'artisanat et le commerce. L'objectif est de doubler le nombre de bénéficiaires tout en renforçant l'accompagnement et la formation. Notamment en direction des jeunes femmes qui ont un moindre accès à une scolarisation prolongée. Pour continuer à soutenir le développement des premières micro-entreprises qui ont déjà remboursé leur premier prêt, l'association voudrait leur donner un accès à des taux préférentiels.

L'association intervient sur un secteur de 17 000 habitants « grâce à la présence sur place d'un coordinateur et d'un accompagnateur de projets sans qui rien ne serait possible », précise Michel Hivert.

Informations : www.tankanto.com

Ouest France Machecoul le 10 Avril

Voir les commentaires

Issa, comme chaque mois, nous envoie un rapport d’activité des actions menées sur place… Ce mois-ci un point particulier a été réalisé sur la bourse d’entreprendre avec des illustrations transmises par Marie Renée et Jean qui reviennent de Casamance et qui ont fait une escale à Tankanto. Quelques extraits du rapport d’Issa…

 


 

« Les bénéficiaires

100 jeunes ont bénéficié de prêts depuis mars 2012. Les premiers respectent leur échéance de remboursement car nous avons beaucoup travaillé pour que les jeunes respectent les délais impartis.

Avec les 50 bénéficiaires de décembre 2013, nous pouvons constater à partir des données recueillies qu’il y a des résultats satisfaisants et nous devons les pousser dans cette lancée pour les mois à venir.


14-04-Jean-et-Marie-Renee02.jpg

Avec un groupe de jeunes de maraichers qui ont bénéficié de la bourse d’entreprendre.


 

Les formations mises en place

Trois formations en maraichage ont été organisées pour 57 personnes au total dont une majorité de femmes (Problématique de l’activité maraichère, moyen d’amélioration de la richesse d’un jardin maraicher, entretien d’une moto pompe)

Le programme national d’éducation de base des jeunes et des adultes a installé 5 classes d’alphabétisation dans 5 sites où nous intervenons. Ce programme a déjà démarré et nous avons sensibilisé les femmes qui ont bénéficié des bourses de s’y inscrire si elles ne sont alphabétisés en peulh.

 

  14-04-Jean-et-Marie-Renee03.jpg

Moto pompe achetée dans ce cadre, très utile surtout actuellement en saison sèche.


 

 

Suite de l’évaluation

A partir des résultats de la dernière évaluation commanditée par l’association « Tankanto Machecoul » en Octobre 2013, nous avons tiré beaucoup d’enseignements qui doivent nous guider dans notre travail de tous les jours au profit du programme.

- Anticiper sur plusieurs problèmes et apporter avec les acteurs locaux, les correctifs qu’il faut et à temps.

- D’être en contact avec les acteurs sur le terrain et échanger avec eux sur l’impact du financement de l’activité.

- Partager avec les populations sur l’impact du programme par rapport aux objectifs de départ

- Comprendre les changements sociaux, les facteurs de développement et des améliorations apportées dans leur vie etc…

 

14-04-Jean-et-Marie-Renee12.jpg Avec les pécheurs qui ont bénéficié de la bourse d’entreprendre


La moto

La moto mise à la disposition des animateurs a vraiment permis de se déplacer dans toute la communauté rurale sans grande difficulté.


 

La mise en place d’action tutorat et bilan de l’action au mois de mars 2014

Nous mesurons l’importance de la formation au profit des acteurs dans un programme. Nous avons consacré un temps à la connaissance des principaux bénéficiaires de financement pour connaitre leurs forces et leurs insuffisances.

La tenue d’un cahier d’activités nécessite pour chaque jeune une attitude, et malheureusement le bas niveau de certains ne le permet pas. Néanmoins, ils sollicitent leurs proches pour remplir leur cahier. Parmi les bénéficiaires, il y a ceux qui sont allés jusqu’en classe de terminale, d’autres se sont arrêtés en classe de 3e et certains pour la plus part en classe de CM2. Plusieurs d’entre eux ont l’alphabétisation en langue peulh, mais aussi en arabe.

Chaque contact avec les populations et les bénéficiaires du projet est source d’échanges fructueux. Le transfert de compétence peut se faire directement sur le terrain durant les tournées de suivis ou dans une classe ou sous un arbre dans le village. Pour aller plus loin, notre envie est de mieux connaitre la motivation de tous ceux qui sollicite un financement et aussi quelle formation ils ont acquise.

Le constat que nous avions fait aussi montre que beaucoup de jeunes ont une compétence avérée en technique maraichère, car ils ont fréquenté les zones de productions du nord Sénégal telle que les « niayes » et la vallée du fleuve Sénégal. Certains ont eu une formation en élevage grâce à L’ONG « Agronome Vétérinaire sans frontière » basée à Kolda. Il y a aussi des boulangers qui sont bien formés pour la production du pain artisanal.

Comme vous le voyez donc, nous devons garder nos capacités de tuteur technique et pédagogique et les mettre au service des jeunes sans négliger les leurs.

Enfin, c’est en construisant un dialogue sincère avec les populations que nous pouvons maintenir un climat de confiance et de compréhension mutuelle pour la bonne réussite de la mission qui nous est assignée. Nul n’a le monopole de la connaissance et nous allons nous ouvrir aux autres intervenants pour nous aider à mieux parfaire notre travail ».

 

14-04-Jean-et-Marie-Renee05.jpg

Rigobert, chauffeur, Mamadou, animateur de l’association, Marie Renée, Jean et Issa, le coordinateur de l’association.

Voir les commentaires

Sympathique moment jeudi soir dernier où, à l’initiative d’Yves, nous avons été accueillis par des chefs d’entreprise du réseau Carrefour Entreprise Sarthe.



 

13 03 20 Mécénat72 Tankanto6 Pascal JoubertMenuiserie Bourneuf

 

Pascal Joubert de la menuiserie Bourneuf de Parigné l’évêque nous a accueillis. Il nous a fait d’abord visiter son entreprise et a fait partager son enthousiasme et sa créativité de chef d’entreprise. Celui-ci insuffle à son entreprise, en forte croissance, un esprit d’équipe solidaire et convivial où chaque salarié peut contribuer à la créativité et à l’innovation.


 

13-03-20-Mecenat72-Tankanto4.JPGAvec l’équipe sarthoise de l’association au grand complet, Elise, Dany, Yves, Pierre, Damien nous avons présenté l’association, ses actions, ses succès et ses doutes. Puis nous avons présenté la moto pour laquelle les chefs d’entreprise par leurs dons ont permis l’achat et la prise en charge des frais de fonctionnement.

 

 

13-03-20-Mecenat72-Tankanto5.JPGTous les donateurs sarthois n’ont pas pu être présents, mais nous tenons à remercier entre autre Christian Morin (entreprise COLICO), Pascal Joubert, Daniel Girandier (SARL solutions) Yves (société Conty avec Dany et Elise).

 

 

 

24 10 13 Tankanto (2)

 

Issa, notre coordinateur tient à s'associer à nos remerciements.


Voir les commentaires

Sympathique soirée, vendredi soir dernier à l’office de tourisme lors de l’inauguration de l’exposition sur les activités de l’association (voir article de Ouest France ci joint). Un grand merci à Françoise, Marie Renée, Liliane et Alain pour leur mobilisation autour de la préparation de cette exposition.Nos remerciements également à Marie Bossard Templier, la présidente de l’office de tourisme, ses administrateurs et ses salariés.


 

 

  14 01 office de tourisme machecoul1

 

 

14 01 office de tourisme machecoul2

 

Article de Ouest-France

 

L'office de tourisme accueille l'exposition de l'association Tankanto Machecoul pendant tout le mois de janvier. Depuis plus de 15 ans, l'association soutient des projets de développement de la communauté villageoise de Tankanto, en Haute Casamance, au Sénégal.

 

À travers des photos, des objets et des textes, l'exposition présente les différentes actions menées par Tankanto Machecoul : réalisation de jardins maraîchers, amélioration des techniques apicoles et rénovation de la miellerie, réhabilitation du centre de santé, développement d'une savonnerie artisanale, ouverture d'un centre de ressources pour les écoles, mise en place de microcrédits et d'une coopérative d'utilisation du matériel agricole (CUMA).

Michel Hivert, le président de l'association, souligne : « Tankanto souhaite que les habitants s'approprient les projets pour qu'ils puissent en vivre et rester au pays. Depuis novembre 2011, notre association est soutenue par la Région Pays de la Loire et peut accorder des bourses à des jeunes de Tankanto qui n'ont pas de travail, mais qui sont porteurs de projets. Grâce à ses bourses, qu'ils devront restituer, nous les aidons à s'implanter et à créer leur activité au Sénégal. »

 

L'association est aussi partenaire de  la Maison Familiale Horticole. Depuis 2009, des jeunes de Machecoul et de Tankanto ont travaillé ensemble. Les lycéens machecoulais ont été interpellés par la disparition en mer de nombreux jeunes de Tankanto, candidats à l'émigration vers l'Europe. Avec l'aide de leur professeur, ils ont réalisé un jeu « Ruréalités », qui met en valeur les différents aspects de la vie en Haute Casamance et montre les dangers de l'émigration. L'exposition témoigne donc de la richesse des échanges entre France et Sénégal.

 

14 01 office de tourisme machecoul3

Voir les commentaires

Très bonne année 2014 à l’ensemble des bénévoles et amis de l’association au niveau de la communauté rurale de Tankanto et en Pays de la Loire.

Que cette nouvelle année nous permette encore d’approfondir nos projets de développement dans un esprit de partage réciproque.

 

P1010885.JPG

Voir les commentaires

 

Archives

Hébergé par Overblog