Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'association

Depuis plus de dix ans, l’association TANKANTO, composé d’une vingtaine de bénévoles des Pays de la Loire, soutient les projets de développement la communauté villageoise de Tankanto Escale au Sénégal. Nous avons travaillé ensemble sur de nombreux projets, programme d’alphabétisation, développement de jardins maraîchers pour les femmes, création d’une pépinière villageoise, amélioration des techniques apicoles, rénovation de la miellerie, mise en place d’un jardin potager à l’école primaire, réhabilitation du dispensaire, création d’une savonnerie artisanale…
L’ensemble de ces réalisations a donné lieu à de nombreux échanges en France et au Sénégal qui nous ont permis de nous enrichir mutuellement.    

Recherche

Situation de Tankanto

Tankanto Escale se trouve au sud du Sénégal en Haute Casamance à proximité de Kolda.
carte-casamance.JPG 

Léopold Sédar Senghor

Que survienne le voyageur porteur d’autres connaissances, d’autres expériences, ayant sur le monde visible ou invisible d’autres conceptions, d’autres avis, d’autres options, et voici que s’engage peut être le dialogue, que s’amorce une découverte mutuelle où le riche n’est pas nécessairement l’étranger, mais où les deux faces de la curiosité se rencontrent non pour un défi, mais pour un complément".

 

Catégories

28 septembre 2006 4 28 /09 /septembre /2006 16:20
Issa Mané a envoyé en juillet 2005 le message suivant autour du projet santé.

Les membres du comité de santé ont continué de solliciter auprès des autorités la construction d'une maternité et d'un logement pour l'infirmier dans l'enceinte du dispensaire.En plus, ils ont toujours sollicité l'affectation d'une sage-femme à Tankanto. Nous signalons que la construction de ces infrastructures a déjà démarré grâce à l'appui du projet Sénégalo-allemand dénommée  "FANKANTA" qui signifie se prémunir. Le dispensaire a vu sa toiture totalement reprise, ainsi que les fenêtres et les portes.

Les populations doivent contribuer pour l'ensemble des travaux à hauteur de 700.000 F CFA environ. Tous les travaux prévus doivent coûter 14.000.000 FCFA, mais il faut reconnaître de l'avis de tous que cette participation est difficile à mobiliser.Les membres du comité de santé continuent la sensibilisation auprès des chefs de village et de certains natifs de la zone, pour aider à mobiliser la somme exigée.

En attendant, c'est le bâtiment du conseil rural qui fait office de dispensaire jusqu'à la fin des travaux de constructions des nouvelles infrastructures de santé. Il y a 6 personnes, 4 hommes et 2 jeunes femmes qui ont été choisis par l'infirmier pour jouer le rôle de relais sanitaire. Leur mobilité dans les villages a été sérieusement facilitée par les moyens de déplacement octroyés et leurs actions présagent un espoir dans l'amélioration de la santé des populations.

 

 

  

Partager cet article

Repost 0

commentaires