Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Association Tankanto

Avec René, nous avons rencontré la semaine passée Juliette MATO, Chef du service international du Conseil Départemental et son adjoint Jean Yves ESNAULT pour faire le bilan de la mise en place des carrés maraichers à Tankanto, projet soutenu par le département la Loire-Atlantique. De plus nous avons esquissé, avec eux, les pistes de poursuite de l’action pour l’an prochain.

 

Genèse du projet

En  septembre 2018 Abdoulaye SOW, maire de Tankanto-Escale a été reçu au Conseil Départemental de Loire-Atlantique epour présenter un projet en gestation sur sa commune à savoir, l’implantation à la fin de l’année 2018 de six carrés maraichers à Tankanto Escale, zones maraichères clôturées de un ha pour chacune, lieu de production individuelle en gestion collective.

Ce projet a reçu un financement pour l’investissement du P2RS (Programme de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel), programme qui est une réponse au problème d’insécurité alimentaire présent dans cette région de Haute-Casamance au Sénégal.

L’objectif de la création de ces carrés est de permettre de produire, en quantité suffisante, des légumes variés en complément des cultures vivrières pour satisfaire les besoins alimentaires et nutritionnelles et également pouvoir écouler le surplus vers les marchés locaux assurant ainsi un complément de revenu aux familles.

En septembre 2018, rencontre avec le Service du Conseil Départemental avec le maire de Tankanto pour présenter le projet

En septembre 2018, rencontre avec le Service du Conseil Départemental avec le maire de Tankanto pour présenter le projet

Bilan intermédiaire

L’appui de notre association se situe dans l’accompagnement des utilisatrices de 4 périmètres maraichers avec la mise en place d’un programme de formations-actions en prenant appui sur l'activité d'un carré maraîcher collectif.  Concrètement,  des cours d'alphabétisation et maraîchage et des formations de "relais maraîchage" pour les autres carrés maraîchers ont été dispensés par les deux animateurs de notre association.

Un bilan positif a été fait de l’engagement des femmes et du suivi du programme de formation coordonné par l’association.

  • 30 femmes ont pu bénéficier d’une formation en alphabétisation la première année (cycle de deux ans) en poulhar dans le village de Saré-Youssouf qui possède un périmètre maraicher  dans lequel a été créé un espace pédagogique. Une assiduité de l’ensemble des femmes aux séances de formation a été observée.
  • 18 femmes « relais en maraichage » soit trois  par groupement féminin ont été formées sur les bonnes pratiques culturales et à la gestion collective du carré maraicher

Les récoltes de la campagne maraichères de l’année 2020 ont été satisfaites dans 3 carrés maraichers avec la participation moyenne de 60 femmes par périmètre. Les principales cultures emblavées ont été les suivantes : oignon, poivrons, tomates, carottes, choux, salade, piment, gombo, aubergine, patates, concombres…

En septembre 2020, dans beaucoup de périmètres maraichers, le système d’irrigation est encore défectueux,  les responsables du programme n'ayant pas finalisé tous les investissements prévus.

Malgré cela cinq carrés se préparent pour la saison maraichère qui va débuter en décembre prochain, après la saison rizicole.

La classe d’alphabétisation et la formation technique mises en place à Saré-Youssouf ont été perturbées par la pandémie de COVID de mars à juin 2020. Ces groupes auront besoin, en 2021, d’une consolidation des connaissances acquises.

Un carré maraicher en février 2020

Un carré maraicher en février 2020

Lors de cette rencontre des pistes d’actions ont été esquissées pour 2021

  • Alphabétisation :
    • Mise en place d’une 3ème année de formation pour les femmes de  Saré Youssouf afin de  finir l’accompagnement et compenser la formation réalisée partiellement la 2ème année.
  • Accompagnement des carrés maraichers :
    • Développement de la formation sur les techniques en maraichage pour des groupes de femmes ;
    • Poursuite de la formation des femmes « relais-maraichage » sur la gestion des périmètres et la planification des activités ;
    • Approfondissement de la gestion économique et financière de chaque carré maraicher avec chacun des groupements…
  • Aide au fonctionnement
    • A la demande des groupements de femmes un bon achat de semences de 50000 FCFA  sera accordé à chacun des 5 carrés maraichers, soit 380€ au total;
    • Étude de l’implantation de haies de citronniers et anacardiers pour consolider les clôtures et développer l’agroforesterie et l’arboriculture fruitière ; 
    • Étude de la mise en place d’un accompagnement à la maintenance des systèmes d’irrigation et d’appui logistique aux groupement de producteur, projet à travailler avec l’ONG FODDE de Kolda

 

René, Jean Yves Enault et Juliette Mato... masqués lors de notre rencontre du 28 octobre 2020.ne

René, Jean Yves Enault et Juliette Mato... masqués lors de notre rencontre du 28 octobre 2020.ne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

 

Hébergé par Overblog