Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Association Tankanto

Point sur les bourses d'activité.

 Sur les 220 bourses octroyées depuis  5 ans, 40 demandent à être remboursées encore. C'était l'objet de notre réunion au village de Boussoura.


Les jeunes réunis nous ont expliqué leurs difficultés, perte de récolte du à la divagation des animaux, mortalité animale qui les a contraint à différer une partie de leur remboursement de leur prêt sans intérêts.

Tous, en présence de leurs chefs de villages, se sont engagés à tenir leur engagement de remboursement dans l'année.

Les jeunes et les chefs de villages des environs de Boussoura et de Saré Youssouph.

Les jeunes et les chefs de villages des environs de Boussoura et de Saré Youssouph.

Ibrahima, le pêcheur du fleuve.

Ibrahima, le pêcheur de Sinthiang Thierno Demba est heureux. Avec une nouvelle pirogue et des filets achetés grâce au programme de création d'entreprise il a doublé son activité et chiffre d'affaires et a pu rembourser aisément sa première échéance de prêt.

Avec les bénéfices tirés de son activité il a pu ainsi acheter un taureau pour compléter son troupeau et finaliser la construction de sa maison près du goudron.

Le tutorat exercé par un chef d'entreprise senior a été pour lui riches de conseils et d'échanges

Ibrahima montre son cahier de comptes à Philippe et Daniel.

Ibrahima montre son cahier de comptes à Philippe et Daniel.

Ibrahima Kandé

Ibrahima Kandé

Le programme de création d'entreprise souhaite aider les femmes dans cette voie. Ainsi Oumou Baldé, du village de Sinthiang Soukel veut se lancer dans une activité commerciale et Salimata Baldé veut consolider son activité de mécanicienne à Kolda.

Oumou Baldé

Oumou Baldé

Salimata à coté de Claudine

Salimata à coté de Claudine

Salimata Baldé

Salimata Baldé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

 

Hébergé par Overblog