Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'association

Depuis plus de dix ans, l’association TANKANTO, composé d’une vingtaine de bénévoles des Pays de la Loire, soutient les projets de développement la communauté villageoise de Tankanto Escale au Sénégal. Nous avons travaillé ensemble sur de nombreux projets, programme d’alphabétisation, développement de jardins maraîchers pour les femmes, création d’une pépinière villageoise, amélioration des techniques apicoles, rénovation de la miellerie, mise en place d’un jardin potager à l’école primaire, réhabilitation du dispensaire, création d’une savonnerie artisanale…
L’ensemble de ces réalisations a donné lieu à de nombreux échanges en France et au Sénégal qui nous ont permis de nous enrichir mutuellement.    

Recherche

Situation de Tankanto

Tankanto Escale se trouve au sud du Sénégal en Haute Casamance à proximité de Kolda.
carte-casamance.JPG 

Léopold Sédar Senghor

Que survienne le voyageur porteur d’autres connaissances, d’autres expériences, ayant sur le monde visible ou invisible d’autres conceptions, d’autres avis, d’autres options, et voici que s’engage peut être le dialogue, que s’amorce une découverte mutuelle où le riche n’est pas nécessairement l’étranger, mais où les deux faces de la curiosité se rencontrent non pour un défi, mais pour un complément".

 

Catégories

29 août 2016 1 29 /08 /août /2016 07:03

Le programme de soutien à la création d’activité, à l’alphabétisation et à la formation professionnelle des jeunes femmes de TANKANTO se poursuit grâce au Fond social de  développement. Issa, notre coordinateur, a fait cet été le point sur le volet formation  (réunions de sensibilisation au genre, alphabétisation et formation technique).

 

 

Les réunions de sensibilisation au genre :

 

Le résultat attendu de cet axe de travail dans le cadre du projet FSD est de sensibiliser 200 femmes par des réunions d'information sur le genre.... Elles doivent contribuer à une sensibilisation sur la place de la femme dans la société rurale sénégalaise, l’intérêt de l’équilibre hommes/femmes. Le choix des causeries, de leurs contenus et de leur durée est à l’appréciation des deux coordinateurs en fonction des besoins recensés et sera élaboré en amont des interventions. Des personnes  ressources interviennent également suivant les besoins identifiés (techniques, santé, hygiène…) toujours dans l’objectif de favoriser l’autonomisation des femmes et le rôle de chacun dans la famille pour l’amélioration du bien-être.

 

Suite au rapport intermédiaire des actions d’information et de sensibilisation sur le genre se sont poursuivies dans les villages. Dans ce cadre axe, nous n’avons jamais perdu de vue  que l’enjeu est important, il s’agit  d’orienter le processus  afin d’obtenir auprès des populations  le développement permanent d’une culture de changement social.

 

Les femmes sont toujours au cœur de nos  préoccupations afin qu’elles jouissent des mêmes opportunités et ressources que les hommes pour le bien être dans leur famille.

 

Dans les causeries, nous insistons à chaque fois sur l’esprit de partage, d’autonomie et le sens des responsabilités, sans lesquels il n’y aura point d’équilibre dans les ménages, mais aussi une appropriation des actions initiées en faveur des femmes.

 

Il faut souligner qu’auparavant, nous avons mené des enquêtes avec un questionnaire permettant de recueillir  des informations complémentaires dans 10 ménages pour voir :

  • L’implication ou non des femmes dans la gestion des ménages.
  • Les difficultés rencontrées par les femmes dans leur ménage.
  • Les rapports entre les hommes et les femmes dans un ménage.
  • Les obstacles qui entravent l’autonomisation des femmes
  • L’éducation des filles, les problèmes de santé dans les ménages.

 

Les réponses obtenues ont permis d’orienter les causeries vers une démarche participative et active. Ces informations nous permettront également de mesurer les changements potentiels de pratique et de perception à la fin du projet. A ce jour notre stratégie semble produire  des échos favorables dans certaines familles et ménages et le travail va se poursuivre.

 

Depuis le début de cette sensibilisation et par des échanges que nous avons avec  des collaborateurs qui s’intéressent au genre, l’implication des hommes  au processus est toujours  nécessaire pour que les acquis  soient durables.

 

De décembre 2014 à nos jours, nous avons organisé des séances d’informations et de sensibilisation qui ont touché 265 femmes et 71 hommes, pour un total de 12 séances dans l’ensemble de la communauté de Tankanto. Toutes les femmes qui ont été formées ou qui ont bénéficié d’une bourse (205) s’y sont impliquées.

 

Une séance d’information et de sensibilisation sur le genre et l’autonomisation des femmes dure 1h 30 et peut aller jusqu’à 2 heures, car les échanges sont quelques fois passionnants.

 

Nous portons des plaidoyers auprès des autorités à chaque occasion.

Réunion de sensibilisation sur le "genre" animée par Mamoudou et Sangui, la présidente de l'association féminine

Réunion de sensibilisation sur le "genre" animée par Mamoudou et Sangui, la présidente de l'association féminine

Les formations :

 

 

Le résultat attendu de formations en direction des jeunes femmes devant ou ayant bénéficié d’une bourse d’entreprendre dans le cadre du projet FSD est le suivant :

  • 55 femmes alphabétisées sur deux ans,
  • 200 femmes formées sur des cycles de formations professionnelles ou économiques.

 

Dans la continuité de l’année 2015 les cours d’alphabétisation se sont poursuivis en 2016 pour 60 femmes avec les mêmes effectifs dans 2 villages  pour la langue poular :

  • Saré ousmane avec 35 femmes,
  • Hamdallaye Diéga avec 25 femmes.

 

Dans cette dernière classe, les auditrices viennent de quatre villages proches de Hamdallaye Diéga.Compte tenu des préoccupations des auditrices, deux jours de cours sont maintenus par semaine, quatre heures sont prévues par jours de cours. La durée des cours est de six mois par an et pour deux ans et elles sont dans leur deuxième année de formation.

 

 

Pour permettre à certaines femmes déjà initiées en alphabétisation et même en français (niveau primaire) des cours de maintien  sont organisées par les moniteurs pendant surtout les jours de repos en hivernage. Pour permettre aux soixante femmes inscrites dans les deux classes de parfaire leur apprentissage en lecture et calcul, 124 manuels en poular sont mis à leur disposition depuis janvier 2016.

 

 

Les acquis se renforcent et les rapports mensuels sur le fonctionnement des cours sont établis par les deux moniteurs.

 

Les femmes participent aussi aux causeries sur l’hygiène et la prévention de certaines maladies courantes :

  • La prévention du paludisme
  • Comment lutter contre le péril fécal
La classe d'alphabétisation d'Hamdallaye Diéga

La classe d'alphabétisation d'Hamdallaye Diéga

Quant aux formations professionnelles ou économiques, elles sont organisées et programmées pour permettre aux femmes de mener à bien leurs activités. Au total, nous avons pu tenir sept (7) sessions de formation professionnelles en  faveur de 205 femmes sur les thèmes suivants :

  • Techniques maraichères avec 2 sessions de 6 jours dans 2 villages avec 35 femmes
  • Techniques d’amélioration de l’élevage avec 2 sessions dans 2 villages en 5 jours   pour 65 femmes.
  • Gestion des activités génératrices de revenus : 3 sessions de 7 jours dans 3 villages pour 105 femmes.

 

 

Toutes les femmes qui ont déjà reçu leur bourse sont formées dans les deux activités principales (Maraichage – élevage) et la formation en gestion des activités génératrices de revenus était ouverte à toutes les femmes et nous en avons fait une obligation.

 

 

Les femmes (17) qui attendent à recevoir leur financement sont déjà formées  dans l’activité qui les intéresse et dans la gestion économique.

 

 

Un prestataire de service a dispensé les formations en élevage et Issa Mané a animé celles qui concernent le volet maraichage et la gestion des activités génératrices de revenus (théorie pratique).

Formation technique en maraichage animée par Issa.

Formation technique en maraichage animée par Issa.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Hivert
commenter cet article

commentaires