Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Association Tankanto

Ci joint le compte rendu de l’audit réalisé le mois dernier par Pierre Daniel Calonne, conseiller pour le développement local de la Casamance du Pôle de la Coopération Non Gouvernementale de l’ambassade de France au Sénégal.

 

 

La rencontre s’est déroulée avec la Présidente de l’association féminine des MFR (Mme Sandji MANE), son coordinateur (Issa MANE) et un animateur/alphabétiseur (Mamoudou SANE). Plusieurs autres membres du comité de gestion avaient été conviés à ce point d’étape du projet FSD, mais ils n’ont pas pu répondre présents en raison de la période de récolte de l’anacarde.

Pierre DANIEL CALONNE avec le maire de Tankanto

Pierre DANIEL CALONNE avec le maire de Tankanto

1. Etat d’avancement du projet FSD

- Les cours d’alphabétisation et les formations techniques

La deuxième année du cursus d’alphabétisation est en cours, avec 60 femmes formées sur 2 sites différents. L’assiduité aux cours est satisfaisante (96,5%), avec une petite baisse de fréquentation notée en avril car la période est moins propice (nombreuses fêtes religieuses, période de récolte de l’anacarde, etc…). Une sensibilisation a été faite auprès des chefs de village concernés pour sensibiliser sur l’importance de suivre les cours avec assiduité. Suite à des besoins identifiés lors de la mission d’évaluation à mi-parcours en novembre dernier, des manuels de calcul et de lecture (184) ont été acquis et mis à disposition des apprenantes, ce qui favorise grandement l’apprentissage et le travail hors des temps de formation. Les cours prendront fin en juin 2016.

Deux remarques principales ont été faites pour cette activité :

- la nécessité d’insister sur la mesure de la progression pédagogique des apprenantes pour bien évaluer l’impact des formations. Des évaluations sont menées chaque mois, elles seront ainsi compilées à partir du prochain rapport d’activités trimestriel ;

- la certification de cette formation en fin de parcours. Il a été suggéré d’aller rencontrer le référent « alphabétisation » à l’IDEN pour lui présenter le contenu des formations et le CV des apprenants afin d’étudier la possibilité d’une certification MFR Tankanto / IDEN.

En ce qui concerne les formations techniques, 110 femmes ont suivi depuis le début de l’année 2016 des sessions en (i) gestion des AGR et (ii) techniques d’amélioration de l’élevage. A ce jour, 205 femmes ont ainsi bénéficié d’une formation technique, ce qui permet d’ores et déjà de dépasser l’objectif initial de 200 femmes fixé dans la convention. Il a été noté une réelle amélioration dans la tenue des cahiers de gestion, avec un impact palpable des formations en AGR et des formations en alphabétisation d’après les missions de suivi effectuées par les animateurs.

- Les bourses pour entreprendre

17 nouvelles bourses octroyées dans le courant du premier trimestre 2016, portant le nombre total de bourses octroyées à 58 depuis le début du projet (pour un objectif de 75). Les secteurs d’activités privilégiés par les femmes restent concentrés autour de l’élevage, du maraichage et du petit commerce. Les 17 dernières bourses à attribuer le seront dans les prochaines semaines.

Outre l’attention particulière à porter au remboursement (voir ci-dessous), il a été demandé de travailler sur des indicateurs précis à même de suivre l’évolution de l’activité des bénéficiaires (avant, pendant et après le prêt) afin de pouvoir bien évaluer l’impact économique du projet et, par là-même, disposer d’arguments pour l’élargissement du dispositifs auprès d'autres partenaires (notamment du secteur bancaire).

Point d'étape sur le projet FSD

2. Le remboursement des premiers prêts

Le premier trimestre 2016 a vu les premières échéances arriver à leur terme. Le taux de remboursement a atteint 65% de ces échéances, ce qui est n’est pas totalement satisfaisant. Il faudra mettre en place un suivi particulier dans les prochaines semaines pour vérifier le respect des engagements de remboursement des bénéficiaires. Le coordinateur et la Présidente de l’association ont confirmé la volonté de toutes les femmes en ce sens et expliqué les retards par (i) des activités d’élevage prééminentes qui nécessitent du temps avant de porter leur fruit et (ii) le démarrage de la période de récolte et de vente des noix d’anacarde, qui devraient permettre aux ménages de disposer de liquidités suffisantes pour rembourser les prêts dans les prochaines semaines.

Si le souhait des bénéficiaires de conforter leur capital est compréhensible, j’ai insisté sur la nécessité de respecter les engagements de remboursement pris, notamment pour des raisons de crédibilité et de confiance. Les animateurs effectueront dans les prochains jours des tournées spécifiques en ce sens.

J’ai également préconisé de mettre en place un suivi spécifique des femmes qui ont honoré leurs remboursements et d’accompagner celles qui le souhaitent vers l’ouverture de comptes bancaires et vers des dispositifs de financement plus ambitieux. La CMS de Kolda a confirmé sa disponibilité pour accorder à ces bénéficiaires des prêts à taux préférentiels.

Point d'étape sur le projet FSD

3. Les activités liées à l’approche genre

La formation des femmes (notamment en alphabétisation) et le fait qu’elles aient pris l’initiative de projets économiques a eu, d’après la Présidente, un impact réel sur la vie dans les ménages. Suite à nos précédents échanges, le coordinateur a pris contact avec plusieurs autres organisations intervenant dans ce domaine à Kolda (AIDA, Enda Santé), participé à une formation sur l’approche genre et travaille à la consolidation d’outils de suivi spécifiques en la matière.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

 

Hébergé par Overblog